Vous êtes ici :   Accueil »
    Imprimer la page...

Nouvelles

Les nouvelles actives sont postérieures au 03/10/2014
Les nouvelles antérieures sont consultables dans les  Archives des nouvelles
Enquête publique relative au projet de contournement nord de Wavre - le 23/02/2014 10:27 par   Denis_Salmon

CONNAISSANCE & PROTECTION DE LA NATURE DU BRABANT

17,rue du Charme - 1190 Bruxelles
Collège communal de Wavre
Place de l’Hôtel de Ville
1300 Wavre
Wavre, le 24 février 2014
Concerne : Enquête publique relative au projet de contournement nord de Wavre
Monsieur le Bourgmestre,
Mesdames, Messieurs les Echevins, 
Le projet de contournement nord de Wavre ne m’apparaît pas pertinent du point de vue des paysages.
Ce projet routier traverserait de part en part un superbe paysage inscrit en périmètre d’intérêt paysager au Plan de Secteur.
Déjà en 1995, dans son étude sur les paysages réalisée pour la Région wallonne, l’asbl ADESA concluait que « le contournement Nord de Wavre traverserait la Zone d’intérêt paysager existante, ce qui serait très regrettable au point de vue paysager.
Il faudrait supprimer ce projet du plan de secteur et étendre la zone d’intérêt paysager jusqu’à la ligne de crête ».
Le projet de contournement morcelle le paysage en coupant en deux une zone ayant conservé le faciès paysager originel, une succession très riche et harmonieuse de vallonnements boisés et agricoles , de prés humides (cf le pré des Warlandes), de fonds de vallée marécageux.
Ce dernier poumon vert de Wavre présente une richesse écologique et une cohérence paysagère exceptionnelle échappant encore aux pressions immobilières (zones vertes, forestières, de parc, de grand intérêt biologique, en bordure de zones Natura 2000).
Les versants boisés de la vallée de la Dyle sont à cet endroit encore bien préservés: Bois de Laurensart sur le flanc nord, Bois des Vallées sur le flanc sud.
Ce vallonnement et les versants boisés ont une grande valeur topographique structurante au sein du paysage.
Les lisières des massifs boisés, comme celle du bois de Laurensart, jouent aussi un rôle important dans la composition des paysages, tout comme les chemins agricoles et de randonnée qui en structurent le maillage.
Le chemin qui rejoint Noire Epine au Château de Laurensart ménage des vues magnifiques vers la vallée de la Dyle et la Région flamande.
La route traverserait un Chemin de Grande Randonnée (GR 579) et un remarquable chemin creux de grand intérêt biologique. Elle détruirait des lieux de promenades chers aux Wavriens et aux Gréziens, outre la dégradation des paysages aux abords du Chemin de Grande Randonnée 579.
La campagne entourant la Ferme de l’Hosté à Basse-Wavre constitue la dernière percée visuelle depuis l’agglomération de Wavre vers un paysage rural bien conservé, équilibré entre bois et terres agricoles (avec  notamment le site classé exceptionnel où se situent les substructions de l’ancienne villa romaine). 
Ce sont les importants déblais et remblais qui seront les plus préjudiciables à l’esthétique du paysage. C’est à l’endroit où le bois de Laurensart sera amputé que l’impact paysager sera le plus dommageable, ainsi que plus bas, du bois jusqu’au pont enjambant le chemin de fer, où l’important remblai coupera la vue dans le fond de la vallée. De même, là où un pont  franchira la RN 268, vu sa hauteur, ses remblais et ses bretelles associées, ainsi qu’au niveau des importants déblais et remblais des trouées dans le bois des Vallées.
Le paysage est «notre patrimoine commun, une composante essentielle de notre qualité de vie », pour reprendre les termes de la Convention européenne des Paysages adoptée à Florence en 2000 et ratifiée par la Région wallonne en 2001.
Le nouveau projet de SDER (Schéma de Développement de l’Espace Régional) rappelle que cette ratification engage la Wallonie à respecter le principe de l’intégration du paysage dans les mesures d’aménagement du territoire (voir mesure R3) et la mesure R4 recommande que « les projets d’urbanisation ou de nouvelles infrastructures linéaires évitent de porter atteinte ou de fragmenter le réseau écologique reconnu».
Dans le livre «Patrimoine et Territoires de la Région wallonne» publié par la Région wallonne, il est dit explicitement que « le contournement nord de Wavre serait très préjudiciable du point de vue paysager et écologique ».
Denis Salmon
Président
Une espèce qui risque de disparaître!
becassine_des_marais_recto.jpg

Lire la suite