Vous êtes ici :   Accueil »
    Imprimer la page...

Nouvelles

Les nouvelles actives sont postérieures au 03/10/2014
Les nouvelles antérieures sont consultables dans les  Archives des nouvelles
Les braconnages d'ortolans continuent en France - le 03/09/2012 15:29 par   staff

CABS_Bird_Guards_release_Ortolan_Buntings_in_France.jpeg

Committee Against Bird Slaughter (CABS)
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
3 Septembre 2012

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Les Landes - opération à grande échelle contre la chasse illégale Bruant ortolan piégeage entraîne une d'agitation
Les braconniers tirent sur les écologistes - préfet interdit camp de la protection des oiseaux
 
Mont de Marsan/Bonn.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Le Comité basé en Allemagne contre l'abattage d'oiseaux (CABS) a publié aujourd'hui les premiers résultats de ses opérations contre le piégeage illégal des Bruants Ortolan dans le département français des Landes, qui a pris fin le week-end. Ils accusent les autorités chargées de la prévention de piégeage illégal, par leur inaction, d'avoir fait les complices ou otages des braconniers.

Selon CABS, un groupe de leurs bénévoles allemands et italiens étaient actifs pendant la dernière semaine d'Août - le pic de migration Bruant ortolan - dans le sud du département avec la tâche de localiser des pièges cages illégales et de les signaler à la police.

Un total de 27 installations actives de piégeage avec 679 pièges cages ont été trouvés et 80 Bruants Ortolan  fraîchement capturés ont été  libérés.


"Nos résultats montrent que, comme auparavant, Bruants Ortolan sont encore pris au piège et les autorités ne font pratiquement rien pour lutter contre cette pratique illégale», déclare le chef d'équipe Andrea Rutigliano du CABS.

Il poursuit: «les pertes massives causées par le braconnage en danger la survie de cette espèce en Europe. Les nombreuses mesures prises pour la conservation du Bruant ortolan dans d'autres Etats de l'UE sont ainsi neutralisé ".

Selon CABS, le Bruant ortolan a diminué massivement dans toute sa gamme européenne complète et l'espèce est inscrite sur la Liste rouge dans de nombreux pays européens.

Le Comité critique sévèrement les responsables de gendarmerie Aire sur l'Adour Tartas und.

En dépit de nombreux appels téléphoniques à la police, pas d'officiers étaient prêts à rencontrer les défenseurs de l'environnement dans les installations de piégeage situé dans le but de recueillir des preuves et la confiscation des pièges.

Même lorsque les représentants CABS indiqué l'emplacement des installations de plusieurs diect à la station les 28 et 30 Août il n'y avait pas de réaction.

"Les pièges et les bruants des leurres Ortolan étaient toujours là 3 jours après, nous les avons signalé« états Rutigliano.

"En réponse à une cal suivi par CABS de l'administrateur général de la station a déclaré que les trappeurs rapportés par CABS avait mis seulement un petit nombre de pièges "et ne serait donc pas être poursuivis.


«Il y a un manque total de volonté politique de poursuivre les trappeurs illégales dans la région» résume Rutigliano.

Cela est souligné par le fait que de nombreux trappeurs fonctionner tout à fait ouvertement. CABS signaler que de nombreux pièges sont visibles de la route et sont étroitement gardés par leurs propriétaires.

Dimanche dernier, au lac du Lourden, clairement encouragé par l'absence de la police, un trappeur tiré son fusil de chasse à trois volontaires italiens comme ils étaient sur le point de libérer plusieurs fraîchement capturés Bruants Ortolan de ses pièges.

Heureusement, personne n'a été blessé.


En Tartas mercredi une équipe CABS retour d'opérations a été coupé la queue jusqu'à la station de police locale par une colonne de plus de 10 véhicules et il y a pris d'assaut par une foule en colère et saupoudré avec de l'urine.

Un autre incident s'est produit près de la ville de Campagne où les quatre pneus du véhicule OEC ont été crevés. L'équipe avait libéré cinq Bruants Ortolan dans ce domaine peu de temps avant.

Le 2 Septembre, en raison des nombreuses plaintes par les trappeurs illégales et la violence croissante contre les équipes, le préfet des Landes, Claude Morel, a demandé aux bénévoles des organismes d'évaluation par écrit à quitter le département.

"La lettre a été remise à nous par la police avec le commentaire qu'ils ne pouvaient ni plus garantir notre sécurité" CABS Etats-président Heinz Schwarze. Il estime que cette attitude de la part des autorités fait la police, ainsi que la préfecture, complices ou otages des braconniers.

Le Comité a annoncé qu'il enverra un rapport détaillé sur les activités de cette année, afin d'inclure leurs commentaires sur le manque d'action clair de la part des autorités, à la Commission européenne.

«Ceux tolérer le piégeage des espèces d'oiseaux en voie d'extinction sont en contradiction avec les directives européennes de protection des oiseaux" Schwarze commentaires. Si la Commission arrive à la même conclusion France pourrait faire face à des sanctions financières élevées.

CABS a publié aujourd'hui un clip vidéo xx minute des opérations dans l'Internet. Le matériau présente les bénévoles de localisation des installations de piégeage et de libérer de nombreux Bruants Ortolan. La vidéo peut être visionnée sur Youtube à http://www.youtube.com/watch?v=GG65CecKSNc&feature=youtu.be (le video será disponible online à 16:00 heures aujourd´hui).

CABS a été fondée en Allemagne en 1975 et est en même temps active au niveau international avec environ 10.000 membres et les commanditaires de toute l'Europe.

Depuis plus de 20 ans, l'organisation a organisé des camps de protection des oiseaux dans le braconnage hotspots en Europe, plus d'informations en anglais et en allemand sont disponibles sur le site à des www.Komitee.de


Source:  Komitte.

Lire la suite