Vous êtes ici :   Accueil »
    Imprimer la page...

Nouvelles

Les nouvelles actives sont postérieures au 03/10/2014
Les nouvelles antérieures sont consultables dans les  Archives des nouvelles
Il faut choisir son camp ! - le 02/03/2011 12:59 par   Staff

  14.jpg   Ligue Royale Belge pour  la Protection des Oiseaux asbl

                 Rue de Veeweyde 43-45 · 1070 Bruxelles · Tél. 02/521.28.50 · 0496/261.375

                 E-mail: protection.oiseaux@birdprotection.be · Website :www.protectiondesoiseaux.be

 

 

Communiqué de Presse – Mardi 1 mars 2011.

Il faut choisir son camp !

Objet : «Animalia expo» Halles des Foires de Liège du 2 au 3 avril 2011

 

 

Madame, Monsieur,

Nous apprenons que lors du salon Animalia expo 2011, des démonstrations de capture de reptiles,d’ara
chnides:«capturer un python de 5m de long, maîtriser une mygale ou intercepter deux iguanes en fuite...
frissons garantis ! »

(sic)et de vol d’oiseaux de proies auront lieu.

La Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux (LRBPO) s’inquiète fortement de ces exhibitions et de l’augmentation des démonstrations d’animaux sauvages ainsi que de l’intérêt croissant qu’elles suscitent auprès d’un public indifférent aux problèmes majeurs de notre société, aveuglé par des «divertissements» «bas de gamme».

Des animaux sauvages tels que pythons, boas, mygales, chouettes, faucons, ... ne sont pas à leur place dans une exposition.

Contrairement à leur nature, ils doivent passer leurs journées dans de petites cages sous un éclairage non adéquat et doivent être disponibles lorsque leur propriétaire le décide.

Les exercices qu’ils doivent exécuter sont, dans la plupart des cas, le résultat de dressage difficile et affligeant pour ceux-ci.

Monsieur Demotte, Président-ministre de la Région Wallonne, s’est battu pour supprimer les cirques utilisant des espèces sauvages.

Ce genre d’exhibition n’est pas fort différent d’un cirque et les incidences sur la conscience des enfants et de leurs parents portent le même poids.

Toute personne qui aime les animaux, qui rêve de leur beauté et de leur force, qui est hanté par la puissance ou le miracle de leur présence ne peut, en aucun cas, cautionner son contraire: l’avilissement et le grotesque spectacle de leur captivité.

En Belgique, la commercialisation des animaux dépend de l’autorité fédérale mais la détention dépend des Régions.

En Flandre, les propriétaires de NAC (Nouveaux animaux de compagnie) doivent posséder un permis à partir de 30 spécimens.

A Bruxelles, les nouveaux animaux de compagnie sont totalement interdits tandis qu’en Wallonie, un permis est obligatoire pour tout animal détenu.

La Ligue Royale pour la Protection des Oiseaux se demande si les responsables du salon possèdent toutes les autorisations adéquates et elle ne manquera pas de le vérifier.

De plus, le fait d’exposer ces animaux sauvages au grand public lui donne le goût d’en posséder.

Le public trouve cela joli et amusant, certains spectateurs désirent pouvoir en faire autant.

Il arrive régulièrement que des personnes demandent où ils pourraient se procurer ces types d’animaux.

Leurs particularités physiques et leurs comportements innés nécessitent de grands espaces dans lesquels ils réalisent leur rôle dans l’équilibre naturel.

Tous ces besoins vitaux ne sont pas respectés en captivité.

Nous tenons à signaler aux sociétés qui parrainent ce genre d’expositions, les risques de «dénaturer» dans l’esprit des spectateurs, petits ou plus grands, les discours sur l’état du monde-nature, sur l’écologie et le travail que, petitement, des milliers de personnes, savants, politiciens ou citoyens peuvent et doivent porter.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’assurance de nos sentiments les plus respectueux.

La Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux

Stéphane Collas Secrétaire général.
 

Ludivine Janssens Chargée de mission.

Source: LRBPO.

 

 

 

Lire la suite