En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil »
    Imprimer la page...

Nouvelles

Les nouvelles actives sont postérieures au 03/10/2014
Les nouvelles antérieures sont consultables dans les  Archives des nouvelles
Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux asbl

Rue de Veeweyde 43-45 - 1070 Bruxelles -
Tél. 02 / 521 28 50 // 0496 / 261 375
E-mail: protection.oiseaux@birdprotection.be
Website: www.protectiondesoiseaux.be


Communiqué de Presse: Lundi 1 septembre 2008

Saisie exceptionnelle d’une Chouette de l’Oural à Molenbeek



Bruxelles : C’est par le plus grand des hasards qu’une Chouette de l’Oural, grand et superbe rapace nocturne nichant en Europe mais pas en Belgique, a été découvert hier après-midi abandonnée dans une caisse en carton à Molenbeek.

C’est lors d’une mission de routine, hier après-midi, que des agents de la brigade canine de la zone ouest ont repéré un groupe de Roumains au comportement assez louche. Ils se dirigeaient vers une voiture en portant une caisse en carton qui semblait contenir un animal.


A la vue des policiers, le groupe se disloqua, abandonnant la caisse au sol. Chacun y alla de sa négation : « Non, cette caisse n’est pas à moi ! ». Les policiers y découvrirent un oiseau qu’ils ne purent identifier et contactèrent le Centre de Revalidation d’Anderlecht. Ce réflexe fut le bon.
Malheureusement, les policiers ne relevèrent pas l’identité des personnes présentes et le PV dressé signale ‘un animal trouvé sur la voie publique’, ce qui rendra très difficile l’identification des auteurs de ce trafic.


La Chouette de l’Oural est un grand rapace nocturne (environ 60 cm) nichant dans le nord de l’Europe mais également dans les Balkans et en Roumanie.
Les réactions de cet individu semblent démontrer qu’il a été capturé dans la nature. De plus, il ne porte aucune bague ni marque d’identification.
Le trafic d’animaux sauvages en provenance de Roumanie a tendance à se développer, particulièrement en ce qui concerne les rapaces.
Cette chouette est l’une des nombreuses victimes de la demande croissante en rapaces, une mode provoquée par les parcs animaliers et autres voleries de rapaces.


L’oiseau se porte relativement bien mais est parasité et sous-alimenté. Rien de plus normal quand on sait que la caisse en carton de transport était de petite taille (30 x 20 x 20 cm) et que l’oiseau était nourri avec des croutons de pain !


Hugues FANAL
Directeur





Source: LRBPO

Lire la suite