En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil »
    Imprimer la page...

Nouvelles

Les nouvelles actives sont postérieures au 03/10/2014
Les nouvelles antérieures sont consultables dans les  Archives des nouvelles
LE JOUR DU DAUPHIN JAPONAIS - le 17/08/2012 14:54 par   Denis_Salmon

 

 LE JOUR DU DAUPHIN JAPONAIS

1 SEPTEMBRE 2012  A BRUXELLES

 

 

 

Dans le cadre de la Journée Internationale du Dauphin Japonais, une manifestation pacifique se tiendra devant l’Ambassade du Japon à Bruxelles le 1er septembre prochain entre 13h00 et 16h, afin d’informer la population à propos des massacres de dauphins qui se déroulent dans la baie de Taiji entre septembre et mars. 


Chaque année, les pêcheurs y massacrent plus de 23.000 dauphins.

 

Sur leur route migratoire, ceux-ci sont poursuivis jusqu’à l’épuisement et sont ensuite rabattus à l’aide d’un mur de son créé par les pêcheurs frappant sur des tiges de métal plongées dans l’eau. Terrifiés, assourdis, les cétacés sont ensuite regroupés dans les eaux peu profondes de la baie de Taiji.  

Des dresseurs professionnels venus des quatre coins du monde viennent alors sélectionner les plus beaux spécimens correspondant aux critères des delphinariums, généralement les jeunes femelles sans aucun défaut accompagnées de leur enfant.

Ces quelques rescapés seront vendus à des prix pouvant atteindre les 150 000.00$US.

Ces dauphins sont acheminés vers des enclos de dressage rudimentaires, puis vers des delphinariums locaux ou internationaux, ceci afin de répondre à la demande croissante de l’Industrie de la Captivité.

 
Pour les autres dauphins prisonniers de la baie, la boucherie commence.

Dans une mer rouge de sang et à l’abri des regards, les dauphins sont percés par des lances, des crochets, des couteaux. Ils sont égorgés, noyés sous les filets ou par une cheville de bois qu’on leur plante dans l’évent et meurent lentement au terme de souffrances inouïes.

Ces dauphins massacrés sont pour leur part vendus aux supermarchés et aux restaurants japonais au prix de 600 dollars US la pièce.

La viande de dauphin est pourtant hautement toxique, du fait que ce mammifère marin, placé au sommet de la chaîne alimentaire, accumule dans son corps une quantité importante de polluants chimiques.  

Doté d'un cerveau aussi complexe que le nôtre, le dauphin est un animal extraordinaire, qui a maintes fois sauvé des vies humaines.

Ces créatures marines font preuve d'un comportement social harmonieux et complexe, mais aussi d'une grande sensibilité et d’altruisme.

Le Professeur Thomas White, auteur du livre "In Defense of Dolphins: The New Moral Frontier" a déclaré à leur propos: "La complexité intellectuelle, sociale et affective des cétacés atteint un niveau tel qu'il est impossible de ne pas les considérer comme d'authentiques "personnes", au sens juridique du terme.

Chaque individu est différent d'un autre et chacun vit dans un contexte culturel et social qui lui est propre.

A ce titre, dauphins, marsouins et baleines doivent être considérés désormais comme «non utilisables» par les humains. Il est, de ce fait, éthiquement indéfendable de tuer, blesser ou de garder ces êtres en captivité pour satisfaire nos besoins, qu'ils soient économiques ou alimentaires".  

Le massacre cruel des dauphins japonais constitue non seulement un scandale, mais aussi un mensonge.

Le peuple japonais est en effet tenu dans l'ignorance de la barbarie de ces "pêches". Rappelons que tout récemment, l’île de Toshima a déclaré «citoyens d’honneur » tous les dauphins qui vivent heureux le long de leurs côtes. 

Ces pratiques d'un autre âge, sans rapport avec la culture japonaise moderne, doivent cesser au plus vite. Il faut exiger du gouvernement nippon qu'il mette fin à de telles horreurs mais aussi engager fermement tous les delphinariums à condamner ces massacres qu’ils encouragent par leur seule existence. 

L’Ambassade du Japon sera fermée le samedi 1er septembre et vide de ses occupants.

Mais le lieu n’en reste pas moins symbolique et propice à la distribution de tracts et à la sensibilisation des passants, nombreux dans ce quartier situé près de la Gare du Luxembourg et des bâtiments de l’Union Européenne. Rappelons que ce mouvement de protestation, lancé par Ric O’Barry, aura lieu au même moment dans la quasi-totalité des capitales du monde. 

Yvon Godefroid
Membre de la Whale and Dolphin Conservation Society 

 

Source: Dauphin Libre.

Lire la suite