En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil »
    Imprimer la page...

Nouvelles

Les nouvelles actives sont postérieures au 03/10/2014
Les nouvelles antérieures sont consultables dans les  Archives des nouvelles
la sauvegarde de notre patrimoine naturel... - le 10/11/2011 09:46 par   Staff
COLLECTIF MORIACHAMPS

 La défense de notre patrimoine naturel et paysager

Collectif Moriachamps



L’association «Collectif Moriachamps» a été créée dans le courant de l’année
 2011, en réaction à un projet carrier qui menace la préservation d’un Site de
Grand Intérêt Biologique
, décrit comme l’un des plus exceptionnels de l’Entre-Sambre-Et- Meuse par Jacques DUVIGNEAUD1 dès le début des années 50.

Quelques citoyens d’horizons différents ont imaginé un autre possible pour le site, une alternative à un désastre annoncé.

L’objectif est clair: la constitution d’une réserve naturelle domaniale et sa mise en valeur par un projet éco-touristique ambitieux.

Un site remarquable à proximité de 5 village

La commune de Philippeville a le privilège d’être située sur trois zones biogéographiques: le Condroz, la Fagne-Famenne et la Calestienne.

Cette dernière est célèbre pour ses pelouses sèches calcicoles qui abritent une faune et une flore exceptionnelles, dont une magnifique diversité d’orchidées.

La Clairière de Moriachamps et le Bois Saint-Lambert se situent à proximité du centre de Philippeville, entre les villages de Merlemont, Sautour, Villers-En-Fagne, Sart-En-Fagne et Villers-Le- Gambon.

Cet écrin de verdure est reconnu pour son intérêt paysager et pour la richesse de sa biodiversité.

Lors du dernier recensement (2001), ce n’est pas moins de 17 espèces d’orchidées différentes qui ont été identifiées sur le site de la Clairière de Moriachamps (Sur un total de 44 répertoriées en Belgique), faisant de ce site l’un des plus riche du territoire Belge.

Jouxtant le parc du Château de Merlemont, le site est entièrement enclavé dans une importante zone NATURA 2000 du bassin fagnart de l’Hermeton.

En 1982, la commune de Philippeville avait d’ailleurs classé la zone en réserve temporaire, au grand bonheur des nombreux élèves des écoles de l’entité qui étaient venus en nombre pour l’inauguration.


Source: Collectif Moriachamps.

Lire la suite