En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil »
    Imprimer la page...

Nouvelles

Les nouvelles actives sont postérieures au 03/10/2014
Les nouvelles antérieures sont consultables dans les  Archives des nouvelles
Interdiction des gaz et huiles de schiste: une victoire de la mobilisation citoyenne - le 12/04/2011 10:53 par   Staff
 

 

Communiqué de presse

Lundi 11 avril

Interdiction des gaz et huiles de schiste: une victoire de la mobilisation citoyenne 

FNE se félicite que les parlementaires, toutes tendances confondues, du PS à l'UMP, ainsi que le gouvernement aient entendu la voix des français et la puissante contestation contre les gaz et huiles de schistes.

Pas moins de 4 propositions de lois ont été déposées au mois de mars, dont 3 à l'Assemblée nationale et 1 au Sénat pour interdire l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures non conventionnels par la technique de fracturation hydrauliqueMais les propositions issues des députés n'ont de chance d'aboutir que si le gouvernement ne s'y oppose pas. Le fait que le gouvernement ait engagé vendredi 8 avril pour le texte issu des rangs de l'UMP une procédure d'urgence, permettant un seul examen du texte par l’Assemblée nationale et le Sénat, démont re qu’il s’agit d’un sujet nécessitant une réponse rapide et que le gouvernement vient lui aussi de faire un grand pas.

 

Mettre un peu de transparence dans le gaz

 Pour Maryse Arditi, pilote du réseau Energie: « l’exploration et l’exploitation de ces hydrocarbures ont des conséquences néfastes pour l’environnement et sont porteuses de  risques pour la santé. On commençait déjà à entendre la chanson bien connue que, chez nous, tout aurait été propre et sûr, pas comme aux Etats-Unis. Cette chanson qu'on nous assène aussi aujourd'hui de façon indécente par rapport au nucléaire et aux évènements de Fukushima, alors même que cette année voit le 25ème anniversaire de Tchernobyl. »

 

Pour Bruno Genty, Président de France Nature Environnement: « Il est essentiel qu'une telle absence de toute information, de concertation et de considération à l'égard des citoyens comme des élus  ne puisse se reproduire. L'exigence d'une enquête publique et d’une étude d’impact avant tout octroi de permis de recherche, exigence prévue dans les mêmes termes dans les 4 propositions de lois, doit aussi être votée. » 

FNE rassurée mais vigilante

 Les propositions de loi seront examinées début mai à l’Assemblée nationale avant de passer devant le Sénat probablement début juin. FNE maintiendra aussi sa vigilance jusqu’au vote définitif pour que les textes ne soient pas vidés de leur substances. Elle  restera attentive et mobilisée sur la question des hydrocarbures non conventionnels, mais aussi plus généralement sur l'ensemble de la politique énergétique qu'il est urgent de réviser de fond en comble, la priorité devant être donnée aux économies d'énergie,  aux énergies renouvelables,  à la sortie du nucléaire sur une génération.

 

 

 

 

Contacts presse:

 

Maryse ARDITI, responsable du réseau Energie, 06 78 79 39 70

Benoit HARTMANN, porte parole de FNE, 06 87 70 41 07

Source: France Nature Environnement.

Lire la suite