En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Forum » mammalogie » STOP aux pièges en wallonie » signez SVP
 
 

Forum - mammalogie - STOP aux pièges en wallonie - signez SVP


Nombre de membres 102 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
 


le 17/02/2010 @ 15:34
par Staff

Staff

80 messages

STOP aux pièges en wallonie - signez SVP

Jeudi Février 11, un blaireau a été trouvé dans un piège à collet :http://www.apa73.free.fr/Photos/collet.gif , situé à proximité
des réserves naturelles wallonnes et flamandes à Eben Emael, Belgique. 




On peut voir la libération du petit blaireau ici: http://www.youtube.com/watch?v=RHF5GEKTodE

Hélas, suite à ses blessures, il est décédé le jour suivant (il avait de graves blessures sur le dos, dents cassées à force de
mordre sur le câble du collet, en état de choc et hypothermie car passé toute la nuit dans le piège par ce temps !)

Je vous demande de signer cette pétition afin d'interdire le piégeage à collet en Wallonie.

Pétition:
http://www.ipetitions.com/petition/equilibremael/


Ecrire à Staff Site web Staff
Poster une réponse Haut  

Réponse n° 1
--------
le 17/02/2010 @ 20:08
par Equilibremael

Anonyme

1 message


Bonjour,

Merci beaucoup pour  votre aide !

http://www.lameuse.be/regions/liege/2010-02-19/eben-emael-un-blaireau-pris-par-un-collet-762189.shtml

Source: La Meuse.

Equilibremael


Stop de strop in Wallonie!
Pas de collets, pas de pieges en Wallonie!

Ecrire à Equilibremael Site web Equilibremael
Poster une réponse Haut  
Réponse n° 2
--------
le 22/02/2010 @ 10:47
par Staff

Staff

visiteur


Bonjour,

Voici un texte concernant la législation de la chasse en Région Wallonne:

http://environnement.wallonie.be/legis/dnf/chasse/chasse041.htm

Section 2. 
- De la destruction du renard, du chat haret, de la fouine et du putois

Art. 13. 
La destruction du renard, du chat haret, de la fouine et du putois ne peut se faire qu'en vue de prévenir des dommages importants aux
élevages ou dans l'intérêt de la faune.

Sauf si elle s'effectue exclusivement à l'arme à feu, il est interdit de pratiquer la destruction des animaux susvisés sans autorisation préalable du Ministre ou de son délégué.

Cette autorisation ne peut être accordée que si elle ne nuit pas à la survie de la population concernée et à condition qu'il n'existe pas d'autres solutions satisfaisantes susceptibles à elles seules de prévenir les dommages importants aux élevages ou de protéger la faune.

Par dérogation à l'article 2, alinéa 4, les autorisations sont accordées pour une durée maximale d'un an et sont renouvelables.

Art. 14. 
La destruction des animaux visés à la présente section peut se faire toute l'année, de jour comme de nuit.

Toutefois, lorsque cette destruction est effectuée au moyen d'une arme à feu, elle ne peut se faire que depuis une heure avant le lever du soleil jusqu'à une heure après son coucher.

La destruction des animaux visés à la présente section peut se faire dans toute la Région wallonne.

Toutefois, lorsqu'elle est effectuée par l'occupant ou son délégué, elle ne peut se faire qu'à l'intérieur ou à proximité immédiate des bâtiments ou des installations d'élevage.

Art. 15. 
§ 1er. La destruction des animaux visés à la présente section ne peut se faire qu'au moyen ou à l'aide :

1° d'armes à feu;

2° de boîtes à fauves et tous autres pièges ayant pour objet de capturer l'animal par contention dans un espace clos, sans le maintenir directement par une partie du corps et sans le blesser;

3° d'appâts non empoisonnés et non vivants;

4° de pièges à lacets déclenchés par pression sur une palette ou par tout autre système de détente, et ayant pour objet de capturer l'animal par un de ses membres, sans le blesser;

de collets munis d'un arrêtoir;

6° de chiens.

Toutefois, pour la destruction de la fouine et du putois, l'utilisation des moyens cités aux points 4° à 6° de l'alinéa précédent est interdite.

L'utilisation des pièges à lacets et des collets à arrêtoir visés respectivement aux points 4° et 5° de l'alinéa 1er du présent paragraphe, est interdite à
 toute personne autre que celles visées à l'alinéa 2 de l'article 16.§ 2.

Les boîtes à fauves et autres pièges visés au 2° de l'alinéa 1er du § 1er doivent
être pourvus d'une ouverture libre d'un cercle d'au moins 3 cm de diamètre.

L'arrêtoir des collets visés au 5° de l'alinéa 1er du § 1er doit être inamovible et disposé de façon à ménager à la boucle, une circonférence minimale
de 21 cm pour éviter la strangulation des animaux.

Le collet, après mise en place, doit présenter une ouverture maximale de 20 cm de diamètre.

L'attache des pièges à lacets et des collets à arrêtoir visés respectivement aux 4° et 5° de l'alinéa 1er du § 1er, qui relie ceux-ci à un point fixe ou

mobile, doit comporter au moins un émerillon permettant d'accompagner les mouvements de l'animal capturé, en évitant la torsion du collet ou du
lacet.


Les engins visés aux 2°, 4° et 5° de l'alinéa 1er du § 1er, doivent être visités chaque jour par le piégeur, dans la matinée.

La mise à mort des animaux visés à la présente section doit intervenir immédiatement et sans souffrances.

En cas de capture accidentelle d'un autre animal, celui-ci doit être relâché sans délai.

Art. 16. 
La destruction des animaux visés à la présente section en vue de prévenir des dommages importants aux élevages est effectuée par
l'occupant ou son délégué.

La destruction des mêmes animaux dans l'intérêt de la faune est effectuée par le titulaire du droit de chasse exerçant effectivement ce droit sur les
terres où la destruction est envisagée, ou ses gardes assermentés.

Le Ministre peut autoriser les fonctionnaires et préposés de la Division de la nature et des forêts à détruire le renard et le chat haret dans les bois
soumis au régime forestier.

Art. 17.
 La demande de destruction en vue de prévenir des dommages importants aux élevages doit être introduite par l'occupant.

La demande de destruction dans l'intérêt de la faune doit être introduite par le titulaire de droit de chasse exerçant effectivement ce droit sur les terres
où la destruction est envisagée.

Toute demande de destruction doit notamment préciser la localisation des parcelles à défendre, les moyens qui seront mis en oeuvre parmi ceux repris à l'article 15, § 1er, ainsi que l'identité de la personne qui procédera à la destructionet le titre auquel celle-ci intervient.


Source: Région Wallonne.
Site web Staff
Poster une réponse Haut  
Réponse n° 3
--------
le 28/02/2010 @ 10:47
par Natuurlijk_Evenwicht_Equilibremael

Natuurlijk_Evenwicht_Equilibremael

visiteur

Voici deux documents pour
faire interdire les collets en Wallonie:


Un blaireau pris par un collet (Eben Emael)

 

 

 

Stop the use of snares in Wallonie (Belgium)

 

Le blaireau est une espèce protégée 
dans le BENELUX.



STOP DE STROP IN WALLONIE (NL)

 
PAS DES PIEGES EN WALLONIE (FR)


Source: Equilibremael.
Site web Natuurlijk_Evenwicht_Equilibremael
Poster une réponse Haut  
Réponse n° 4
--------
le 10/03/2010 @ 11:33
par Natuurlijk_Evenwicht_Equilibremael

Natuurlijk_Evenwicht_Equilibremael

visiteur

 
Ecrire le ministre Lutgen - Schrijf de minister een brief!
 

Help mee en schrijf de minister een brief: benoit.lutgen@gov.wallonie.be

Le jeudi matin 11 février, des collaborateurs du Centre de secours aux Animaux sauvages (Wildlife Rescue Opglabbeek) d'Opglabbeek ont trouvé puis délivré un blaireau pris dans un piège. Malheureusement, malgré les soins prodigués, ce dernier est mort le lendemain à cause de ses blessures et du choc subi.

Comme vous le savez, le blaireau est une espèce protégée. Pour quelle raison, un décret wallon en matière de chasse et la reconnaissance des pièges sous certaines conditions aurait-il plus de valeur que ce fait, reconnu par le Pays Bas et Flandres où le piège est interdit ? ?

En 2007, par exemple, Monsieur Georges Baudinet (Eben Emael) a attrapé un blaireau dans son jardin, grâce à un piège. Or on n'a pas pu le poursuivre parce qu'il avait l'autorisation de placer de tels pièges. Est-ce normal ?

De toute façon : pourquoi piéger les renards qui ne sont pas spécialement nuisibles ? Par contre, que dire des pièges ?

L'utilisation de tels pièges devrait être puni sévèrement.

Monsieur le Ministre, ce serait avec un grand plaisir que nous vous recevrions à Eben Emael Bassenge et au Centre d'aide Opglabbeek. Ils y sauvent des animaux qui ont été attrapés par de tels pièges. Vous verrez par vous même dans quel état ils récupérer ces animaux.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l'assurance de ma très grande considération.

Ecrire à Natuurlijk_Evenwicht_Equilibremael Site web Natuurlijk_Evenwicht_Equilibremael
Poster une réponse Haut  
Réponse n° 5
--------
le 15/03/2010 @ 13:05
par Staff

Staff

visiteur

CONNAISSANCE & PROTECTION DE LA NATURE DU BRABANT
17 rue du Charme - 1190 Bruxelles.

Bruxelles, Dimanche 14 mars 2010.

Monsieur Rudy Demotte
Ministre Président de la région Wallonne
rue Mazy, 25-27
5100 Jambes

Monsieur le Ministre Président,

Je me permets de vous écrire afin de vous faire part de mon inquiètude concernant la protection du blaireau en Wallonie

.Cette espèce est protégée dans le BENELUX.

Le 11 février 2010, un blaireau a été pris dans un collet.

Il est mort le lendemain des suites de ses blessures.

Pourriez vous demander à Monsieur Lutgen Ministre Wallon, d'interdire la vente et l'utilisation des collets dans sa région?

Je vous remercie et vous prie d'agéer, Monsieur Ministre Président, mes salutations distinguées.

Le Président / Webmaster

http://www.cpnbrabant.eu/news.php?lng=fr&pg=1550
Site web Staff
Poster une réponse Haut  
Réponse n° 6
--------
le 24/03/2010 @ 09:37
par Natuurlijk_Evenwicht_Equilibremael

Natuurlijk_Evenwicht_Equilibremael

visiteur

 
Un second blaireau capturé
dans un collet





 


Bonjour,

Peu de temps après un blaireau mortellement blessé a été trouvé dans un piège dans le village d'Eben Emael.

Les  forestiers de l'U.A.B. ont  découvert un second blaireau en vérifiant l'environnement afin d'empêcher de nouvelles victimes. 

Ils l'ont amené au centre Opglabbeek de délivrance de faune afin qu'il reçoit  le meilleur traitement possible.


 La raison pour laquelle ceci n'a pas été rendu public jusqu'à aujourd'hui, c'est parce que l'U.A.B. a voulu attraper le gardien chasse, responsable du placement de ces pièges. 

Et ils l'ont attrapé la main dans le sac !

Nous sommes scandalisé par cet acte datant du moyen âge !
Site web Natuurlijk_Evenwicht_Equilibremael
Poster une réponse Haut  
Réponse n° 7
--------
le 14/05/2010 @ 10:59
par Staff

Staff

visiteur




Voici la réponse de Monsieur Lutgen, Ministre wallon pour l'Environnement à la
question de Monsieur Bolland Marc concernant l'utilisation des collets en Wallonie.




Le 22 avril 1992, nous avions lancé une campagne pour la protection des petits carnivores sauvages en Belgique.

Un autocollant a été éditer à cette occasion avec comme emblème "le Renard".

Le 24 décembre 1994, lancement de notre campagne européenne pour la protection des petits carnivores sauvages.
Nous avons décidé de créer un Pin's avec comme emblème "le Renard".

Vu la réponse de Monsieur Lutgen, Ministre de l'Environnement wallon, nous lançons un appel à tous les amis des petits carnivores afin

d'organiser une grande campagne contre l'utilisation des collets en Wallonie.
 
Ecrire à Staff
Poster une réponse Haut  
actif sujet actif   clos sujet clos   Important! Important!   Nouveau Nouveau message
Rectifier Rectifier message   Clôturer Clôturer sujet   Remonter Remonter  
Catégories de discussion  Forum