En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
 
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
 
 
    Imprimer la page...
    Imprimer la section...

Nouvelles

Les nouvelles actives sont postérieures au 03/10/2014
Les nouvelles antérieures sont consultables dans les Archives des nouvelles
L'Ibis mas-sacré ! - le 18/08/2008 @ 11:43 par staff

L'ibis mas-sacré ! 



Le Collectif pour la Protection de l'Ibis sacré de Bretagne tient à alerter l'opinion publique et attirer particulièrement l'attention de tous les défenseurs de la nature au sujet de la mise en oeuvre de l'arrêté du 22 avril 2008, portant autorisation de destruction de spécimens d'ibis sacrés.


En effet, en prévoyant une campagne de destruction sur toute l’année 2008 par des tirs de nuit susceptibles de provoquer une forte perturbation, voire des abandons de nidification d’espèces présentes dans les colonies ou les dortoirs mixtes avec l’Ibis sacré, l’arrêté met directement en danger d’autres espèces, aucune disposition n’ayant été prise pour préserver les périodes de nidification et de reproduction des espèces vivant au milieu des colonies d’ibis sacrés (Aigrette, Grand Cormoran, Héron).  

C’est notamment le cas sur l’île de Bacchus, où existe une colonie de Grand cormoran au milieu de celle de l’Ibis sacré. 
Déjà, dans le Golfe du Morbihan, de précédentes destructions d’ibis sacrés ont entraîné la disparition de la colonie de Govihan, et du même coup provoqué la disparition en 2007 de la plus grande colonie mixte d’espèces protégées du Morbihan (Aigrette garzette, Grand Cormoran, Héron cendré).
 

Enfin, Entre ces tirs, l'ouverture prochaine de la chasse au gibier d'eau, les activités touristiques maritimes et côtières, il n'y aura aucun répit pour la faune sauvage littorale cette année !

La pétition:

 petition-1.gif

Pour plus d'information: 
http://ibisdebretagne.bloguez.com/

Source: Le Collectif pour la Protection de l'Ibis sacré de Bretagne.

Concours de Dessins "Arbre mon Ami" - le 15/08/2008 @ 17:13 par   staff

Concours de Dessins:
 

Bonjour,
Tu as de 7 à 16 ans et tu aimes la nature.
Tu aimerais faire partager ta passion à tes amis.
Rien de plus simple.

  • Tu effectues un dessin concernant la Nature.
  • Tu l'envoie par mail afin de faire connaître ton oeuvre.
  • Son thème: Arbre, mon ami.
  • Nous placerons ton dessin et nous demanderons au public de voter pour celui qu'il aime.

Conditions de participation:

  1. Le concours est ouvert aux membres du site.
  2. Si vous n'avez pas ce statut, vous pouvez l'obtenir:
    il suffit de s'inscrire ici.
  3. Nombre de dessin par participant: 1 maximum.
  4. Dessin: feuille A4.
  5. Date limite d'envoie 15 septembre 2008
  6. Age des participants de 7 à 16 ans .
smilies (10).gif Chaque participant recevra une récompense pour son travail.
Alors, vite à vos crayons!
Date limite: 15 septembre 2008 .

association "Pays des Castors" - le 13/08/2008 @ 12:31 par Staff

Mèche blanche Les aventures du petit castor
Extraits du film ici
Pour plus d'information: Association "Pays des Castors"
Source: Pays des Castors.


La Chouette chevêche est menacée à Anderlecht - le 12/08/2008 @ 20:48 par Staff

La Chouette chevêche est menacée à Anderlecht:

Depuis 1999, nous lançons "la Nuit de la chouette" à Anderlecht.
Celle-ci est organisée par:
  • la Fédération des Parcs Naturels Régionaux de France
  • la Ligue pour la Protection des Oiseaux (France).

Nous avions choisi le site semi naturel du Meylemeersch  où vivait un couple d'une chouette chevêche.
Malheureusement le site n'était pas classé en zone verte mais en zone industriel.
Depuis 2008, la construction des bâtiments a commencée.

Il n'y a plus de prairie, donc les chouettes ont quittées le site.

Alors, qu'il y avait des sites industriels abandonnés dans la Région Bruxelles Capitale.
Un site de nidification de chevêche disparaît au profit du béton.

En effet, la chouette chevêche affectionne les vieux vergers.

La végétation doit être rase afin qu'elle puisse chasser ses proies.

Nous devons être vigilants d'autres sites de nidification sont menacés dans la même commune.

Pour plus d'informations concernant la chevêche:
http://www.noctua.org

AVES France publie l'histoire de l'ourse Palouma - le 12/08/2008 @ 11:45 par Staff

AVES France publie l’histoire de l’ourse Palouma
vendredi 8 août 2008 par Christophe CORET


2 ans après la disparition de l’ourse Palouma, AVES France publie un conte pour enfants qui retrace son histoire, aux éditions "Plumes en Seine".


Rappelez-vous, c’était hier, le 26 avril 2006.
Palouma, la première ourse capturée en Slovénie pour participer au deuxième programme de renforcement des populations ursines en France, était attendue par Nelly Olin, Ministre de l’écologie et du développement durable et tout un staff de journalistes triés sur le volet.
Pourtant, l’évènement avait été perturbé par quelques opposants et Palouma avait été relâchée dans la plus stricte intimité, comme l’avaient prévu les agents de l’ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune sauvage) en cas de problème.

Le 25 août 2006, seulement quelques mois après sa réintroduction mouvementée, des randonneurs retrouvaient le corps sans vie de l’ourse Palouma.
Le lendemain, toute la presse relayait sa mort, survenue quelques jours seulement après les battues d’effarouchement dont elle avait été victime.

Sans entrer dans la polémique, mais pour rendre un hommage au travail des équipes qui luttent pour la conservation de l’ours dans les Pyrénées, AVES France a décidé de publier un livre pour enfants :Palouma, l’histoire de l’ourse qui voyagea dans les Pyrénées.
Tous les bénéfices des ventes de ce livre serviront à financer les actions de l’association, l’auteur et l’illustratrice ayant accepté de céder leurs droits à AVES France.

Pour  plus d'information :
http://www.aves.asso.fr/IMG/pdf/presse-palouma.pdf
http://www.aves.asso.fr/spip.php?article747

Merci pour votre soutien.

Les Renards sont menacés ! - le 11/08/2008 @ 11:16 par Staff

Les Renards sont menacés!



Nous avons lu dans le journal "La Dernière heure", du lundi 11 août 2008, sous le titre "Les renards arrivent en ville !", un article contre notre ami "Goupil".
Ce n'est pas la première fois que certaines personnes donnent à la presse des informations susceptibles d'alarmer le public.

Il y a quelques années, c'était la rage qui avait provoqué une véritable panique chez le public.
Heureusement, la rage a disparue de notre pays grâce aux campagnes vaccinations anti-rabiques qui ont été organisées dans plusieurs pays européens.
Maintenant, les chasseurs lancent un nouveau pavé dans la mare afin que l'on prenne des mesures contre les renards dans notre pays.

Il s'agit de raconter que ces mammifères sont trop nombreux et qu'ils peuvent être un danger pour la biodiversité.

C'est faux, il faut étudier ses moeurs avant de dire n'importe quoi ?
Un renard mange de 6.000 à 10.000 rongeurs par an.
Il n'y a jamais trop de prédateurs, ceux-ci sont régulés par rapport à leurs proies.
Plus il y aura de proie (rongeurs) et plus il y aura de jeunes.


Dans l'article, il parle d'une maladie due à un vers (ténia).Il s'agit de l'echinococcose alvéolaire.
Pas de panique, il suffit de bien cuire les aliments que vous avez pris dans la forêt afin d'éliminer ce petit parasite.

Il n'y a pas de cas de cette maladie dans la Région Bruxelles Capitale.

Bonne promenade et observons les renards à l'aide d'une paire de jumelles pour le plus grand bien de la Nature.

Pour plus d'informations: 

http://parlement.wallonie.be/content/print_container.php?print=quest_rep_voir.php&id_doc=8522

http://www.antichasse.com/ChasseFrance/Nuisibles/DossierNuisibles.jpg

Source: Dernière - Heure.

Unknown.jpeg.jpg


Communiqué de presse  06/08/2008

Table ronde chasse: Effet d’annonce ou réalité ?

 
 
Si on en croit le Ministère de l’écologie (MEEDDAT) la table ronde chasse serait un succès historique. Une semaine de chasse supplémentaire a été échangée contre un moratoire de la chasse de trois espèces menacées et la promesse d’un autre moratoire pour une espèce au bord de l’extinction : le grand tétras.

Que devraient accepter les associations de protection de la nature pour la protection (temporaire ou plus pérenne) de toutes les autres espèces en mauvais état de conservation, voir gravement menacée et pourtant chassées ? Que devraient-elles concéder contre tous les autres abus de la chasse en France ?

L’ASPAS rappelle, qu’au mépris des règles élémentaires de biologie et du droit international, les chasseurs français restent les champions d’Europe avec :
  • le plus grand nombre d’espèces chassées
  • le plus grand nombre de chasseurs
  • le plus grand nombre de jours de chasse: 7 sur 7 en période d’ouverture
  • la plus longue période de chasse
  • la plus longue liste de modes de chasse…

L’ASPAS se félicite que les pouvoirs publics cherchent à instaurer un dialogue entre chasseurs et protecteurs. Mais la méthode retenue qui ne reflète pas le pluralisme des associations de protection de la Nature , n’est pas satisfaisante. Pas satisfaisante non plus si chaque « avancée » vers une normalisation doit être compensée par de nouveaux privilèges accordés aux chasseurs.
 
L’ASPAS est inquiète face aux réactions anticipées des chasseurs : appels à manifester dans quelques haut lieux de la chasse. Appel de l’Association Nationale des Chasseurs de Gibier d’Eau (pourtant signataire de l’accord) à ses adhérents leur enjoignant de profiter des quelques jours avant publication des arrêtés au Journal Officiel, pour faire leurs derniers cartons dans les Courlis cendrés, Barges à Queue noire et Eiders à Duvet, avant que le moratoire ne soit officialisé. L’ASPAS rappelle qu’en trente années de conflits et de tentative de négociation avec les associations de protection de la nature, les chasseurs n’ont jamais respecté leurs engagements. 
 
On nous annonce qu’en septembre, la table ronde chasse sera de nouveau invitée à se réunir. Nous souhaitons qu’enfin les sujets de fond puissent être abordés, sans avoir à être « marchandés » contre de nouvelles extensions des périodes de chasse.
  
L’ASPAS souhaite en priorité :
  • le dimanche sans chasse
  • l’arrêt de la chasse des espèces en mauvais état de conservation
  • l’abolition des modes de chasse non sélectifs
  • la protection intégrale et effective des oiseaux migrateurs de retour vers leur site de reproduction
  • l’abolition de la période complémentaire de chasse au blaireau
  • la fin des tolérances pour les chasseurs qui ne respectent pas les dates de chasse
 
L’ASPAS veillera dès les jours à venir à la bonne application des engagements de toutes les parties signataires de cet accord, et continuera, en toute indépendance, son rôle de veille en matière de protection des espèces et de strict respect des lois et règlements dans le domaine de l’environnement.
 
 Contact Presse: Pierre Athanaze, Président de l’ASPAS : 06 08 18 54 55

Association pour la Protection des Animaux Sauvages
BP 505 26401 CREST Cedex
Tel 04 75 25 10 00 – Fax 04 75 76 77 58

www.aspas-nature.org

EXPOSITION DE CHAMPIGNONS FRAIS - le 03/08/2008 @ 10:56 par Staff


Cercle de Mycologie de Bruxelles
EXPOSITION DE CHAMPIGNONS FRAIS



Organisée par le Cercle de Mycologie de Bruxelles avec la collaboration du Laboratoire de biologie végétale et de botanique pharmaceutique de l'U.C.L et du Centre Anti-Poisons.


Samedi 11 octobre 2008 (de 14h à 18h) &
dimanche 12 octobre (10h à 18h).
 
Hall des auditoires centraux de l'U.C.L,
avenue Emmanuel Mounier 51, Woluwé-Saint-Lambert


Parking: Mounier, en face du centre sportif - Métro: Alma ou Kraainem (ligne 1B). Des visites guidées par groupe de 5 personnes, la projection de photos et un choix de livres de mycologie sont également au programme. Participation: enfants et étudiants munis de leur carte : gratuit ; seniors et UDA: 2€ ; adultes: 2,50€ .

Tout apport de champignons frais sera le bienvenu.



Pour plus d'informations:http://cmbmireille.ifrance.com/expos06.htm


Source: le Cercle de Mycologie de Bruxelles.

Chasse aux oiseaux d'eau. - le 02/08/2008 @ 21:29 par Staff

http://www.ecologie-radicale.org

Une ouverture contre Nature.


La CONVENTION VIE ET NATURE POUR UNE ECOLOGIE RADICALE constate que le gouvernement Français autorise à compter du samedi 2 août la chasse des oiseaux d'eau sur le domaine public maritime Atlantique, à compter du 21 août la chasse auxdits oiseaux sur le domaine public méditerranéen.

Ces dates résultent d'un accord temporaire entre les protecteurs des oiseaux de la LIGUE POUR LA PROTECTION DES OISEAUX, le ministère de l'écologie et certains représentants du lobby de la chasse Française.

Il convient de rappeler que le droit Européen, sous forme de l'article 7 de la directive CEE 79409, du 2 avril 1979, relative à la conservation des oiseaux interdit la chasse pendant les périodes de nidification, de reproduction et lors des stades de dépendance.

En vertu de ce texte, le conseil d'Etat annula depuis 1988 d'innombrables arrêtés ministériels permettant les tirs d'oiseaux d'eau en août,y compris sur le domaine public maritime.

En 2003 encore, le Conseil d'Etat, notamment à notre requête et à celle de la LPO, suspendit des arrêtés ouvrant la chasse avant la fin du mois d'août.

Il faut dire que Le seul rapport scientifique fiable et honnête, établi par un groupe de scientifiques sous La conduite du professeur LEFEUVRE, remis au gouvernement en 1999, fixait la fin de la période de reproduction de la plupart des oiseaux d'eau et en particulier des canards colverts (80% des oiseaux d'eau tués en France) au mois de septembre et pour cette espèce à la fin de ce mois.

Dès lors, la chasse aux oiseaux d'eau, pour respecter loyalement le droit communautaire ne devrait sévir que du premier octobre au 15 janvier.

Le contexte politique, les "modifications des données ornithologiques" par des officines créées en conséquence, les fléchissements de diverses instances publiques conduisent à un "compromis" contraire au droit, contraire aux exigences biologiques, mais conformes aux possibilités du temps, ce qui éclaire l'option de la LIGUE POUR LA PROTECTION DES OISEAUX confrontée aux institutions.

Si d'un point de vue éthique, la CONVENTION VIE ET NATURE POUR UNE ECOLOGIE RADICALE rappelle qu'elle est attachée à l'abolition de la chasse, il faut observer d'un point de vue purement écologique que 36 espèces d'oiseaux d'eau peuvent être tuées en ce pays, alors que les autres pays n'autorisent la chasse qu'à quelques espèces (moins de dix) et pendant beaucoup moins longtemps.

La France demeure le cimetière des oiseaux migrateurs européens.


Source: CONVENTION VIE ET NATURE POUR UNE ECOLOGIE RADICALE

 


Pékin 2008: les anneaux sont en ivoire - le 31/07/2008 @ 16:50 par Staff

Communiqué
le 31 juillet 2008


Pékin 2008:
les anneaux sont en ivoire.


Le 16 juillet 2008 à Genève, trois semaines avant le début des Jeux Olympiques, la Chine a obtenu le statut de partenaire commercial du trafic légal de l’ivoire. Cette distinction renforce aussi sa position incontestée de leader du trafic illégal de l’ivoire.

Des milliers de commerçants détaillants en ivoire à travers la Chine pourront avoir la tête haute et recevoir sans problèmes les touristes.

Dans quelques mois conformément au processus mis au point par la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction,), la vente aux enchère de 108 tonnes d’ivoire détenues par l’Afrique du Sud, le Botswana, la Namibie et le Zimbabwe sera dynamisée par la présence de deux acheteurs, le Japon jusqu’alors seul candidat potentiel et la Chine.

En fait, un peu d’ivoire légal suffit à blanchir beaucoup d’ivoire illégal et il n’y a aucun doute sur le fait que le prix de la matière première va s’envoler après cette entrée de la Chine à la bourse internationale de l’ivoire.

L’Afrique du Sud et les pays voisins applaudissent mais 27 pays africains sont en colère et redoutent une recrudescence du braconnage.

Cette décision qui ouvre officiellement le marché de l’ivoire à plus d’un milliard d’acheteurs potentiels a été prise sans prendre en compte les risques d’extinction des éléphants sauvages sur le continent africain.

De plus, elle va en particulier permettre au dictateur Mugabe (Zimbabwe) de troquer avec la Chine de l’ivoire contre des armes comme il en a déjà pris l’habitude.
 
 
 
 
Dessin: Bruno Congar pour Robin des Bois
 
Source: Robin des Bois.