Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
 
Radio Fréquence Terre

Dossier Blaireaux

dossier_feuilletables.jpg

Affiche Renards

affiche_renards.jpg
Télécharger l'affiche
au format A4

Affiche Blaireaux

affiche_a4blaireauxs.jpg

Télécharger l'affiche
au format A4

Webmaster - Infos
Recherche
Recherche
Nouvelles
Les nouvelles actives sont postérieures au 14/20/1003
Les nouvelles antérieures sont consultables dans les Archives des nouvelles
Non à la destruction des renards - France - par Staff le 20/03/2008 @ 23:49


Rassemblement Anti Chasse

Destruction des renards

COMMUNIQUE DU RAC
A Champs-sur-Marne comme ailleurs :
NON A LA DESTRUCTION DES RENARDS !

La municipalité de Champs-sur-Marne (77) a l’intention de signer une convention avec l’Association des Piégeurs agréés de Seine-et-Marne en vue de détruire les renards.
Dans le département de Seine-et-Marne le renard a été déclaré « nuisible » pour « dommages aux élevages de petit gibier »
Dans quelle société vivons-nous, alors qu’on nous ressasse qu’il faut « préserver la biodiversité », on élimine les animaux sauvages parce qu’ils sont les prédateurs naturels d’animaux élevés tout spécialement pour être tirés par les chasseurs !
Ainsi on veut protéger le gibier d’élevage au détriment des animaux sauvages !
Il existe près de 600 élevages de gibier en Seine-et-Marne, et plus de 8000 dans toute la France. Ce sont des millions de faisans, perdrix, lapins… qui sont « produits » dans ces élevages et relâchés périodiquement dans la nature pour servir d’amusement aux chasseurs. Certains sont lâchés dès l’ouverture de la chasse, d’autres plus tard pour « repeupler » les territoires de chasse pour la saison suivante.
Et quelques jours avant ces « lâchers » on éradique les prédateurs potentiels comme les renards pour préserver les futures reproductions de ce gibier d’élevage destiné au plaisir des chasseurs.
Et pour mieux faire passer ces destructions aux yeux du public, les chasseurs et piégeurs, soutenus par l’administration, avancent l’argument de l’échinococcose alvéolaire dont seraient porteurs certains renards. Ils provoquent ainsi volontairement la panique auprès de la population pour mieux faire passer leurs propres intérêts.
C’est bien connu : qui veut noyer son chien l’accuse de
la rage !
Or les chats et les chiens peuvent aussi être porteurs de ces vers parasites et il n’existe qu’une vingtaine de cas de contamination humaine en France. Pour s’en prémunir, il suffit d’éviter de toucher les excréments de ces animaux !
D’ailleurs il n’est jamais question d’envisager de vermifuger les quelques renards qui sont parasités, mais toujours de les tuer tous sans distinction !
Le renard est déclaré « nuisible » dans TOUS les départements français. Chaque année ce sont environ 500 000 renards qui sont tués, tirés au fusil ou piégés ! La faune sauvage, qui est un patrimoine national, est appropriée et massacrée par les chasseurs !
La Revue Nationale de la Chasse titre en couverture de son numéro de mars 2008, sous une photo de renard : Moins de nuisibles = plus de gibier ! L’aveu est clair !
Non à la destruction des renards pour le plaisir des chasseurs !
Protestons auprès de la mairie de Champs-sur-Marne :
cabinet@ville-champssurmarne.fr

En Marche pour Sauver le Marais Poitevin France - par Staff le 14/03/2008 @ 10:36


Un grand Désastre écologique à Saïdia (Maroc) - par benatamohamed le 14/03/2008 @ 01:21


Je viens d'apprendre que le Gouvernement du Maroc vient de signer la Pétition de Saïdia à sa façon: Les Buldozers et les Engins Lourds ont dévasté la dernière parcelle naturelle de Saïdia.


Ainsi nous n'aurons plus l'occasion ni nous ni les générations futures de voir comment se présentait la plage naturelle de Saïdia.
Cette très belle plage que vous voyez en Vidéo, n'existe plus; elle a été condamnée à mort par le Gouvernement du Maroc.


Le Gouvernement du Maroc vient de faire preuve de son vrais visage vis àvis de la nature et de la Biodiversité.
Les responsables Marocains n'ont aucun respect ni de la nature ni de l'intérêt général, et ne prennent en compte que leur profit pécunier.


Dossier RILA Bulgarie - par Staff le 11/03/2008 @ 12:07


La Russie se prépare à interdire la chasse aux bébés phoques

M. Oleg Trutnev, Ministre des Ressources naturelles de Russie, vient de rédiger une lettre demandant au gouvernement d’arrêter totalement la chasse aux «blanchons».
Les bébés phoques du Groenland conservent leur fourrure blanche jusqu’à l’âge de 3 semaines.
IFAW (Fonds international pour la protection des animaux – www.ifaw.org ), qui oeuvre au Canada et dans le monde entier pour mettre un terme à la chasse commerciale aux phoques, se félicite de cette première étape sur la voie d’un arrêt de cette chasse en Russie.

suite.gif



Source: IFAW.

Non au Projet Mâle Plume - Vallée du Samson - par Staff le 24/02/2008 @ 18:23

thon2.jpg


Non à Mâle Plume
Le site web

"Non à Mâle Plume" est une des nombreuses initiatives qu'un groupe de riverains et d'amoureux de la vallée du Samson et des villages de Thon (Beau Village de Wallonie), Goyet, Mozet (Beau village de Wallonie), Bonneville, Namèche,
Sclayn,< Gesves…, ont décidé de lancer pour manifester leur refus clair et déterminé de voir leur région définitivement massacrée.
En effet,après deux tentatives déjà refusées dans les années 1980 et 1990, le Groupe Solvay a introduit une nouvelle demande pour l’extraction et le traitement de 80 millions de tonnes de roche calcaire sur le site du Bois «Mâle Plume».
Le Bois «Mâle Plume» est un site exceptionnel de plus de 90 hectares, qui relie deux des plus beaux villages de Wallonie (Thon/Andenne à l’Ouest et Goyet/Mozet à l’Est) et qui s’étend tout le long de la vallée du Samson, une vallée située en site Natura 2000 qui abrite notamment les rochers classés des Demoiselles.
Outre les nuisances sonores, sismiques, la pollution de l’air et de l’eau qu’il génèrerait pour les 50 années d’exploitation demandées, le projet du Bois «Mâle Plume» représente une atteinte fondamentale aux habitants de la région, tant sur le plan de leur qualité de vie, que sur celui de leur patrimoine immobilier.
L’association «Non au Bois Mâle Plume» :

  • s’oppose à tout projet d’exploitation de carrière,
  • interpelle les responsables économiques et politiques sur les conséquences de leurs décisions

  • et les invite à prendre leurs responsabilités pour assurer la préservation de ces villages et la qualité de leur environnement








  • Autorisation de l’insecticide Cruiser ® Thiaméthoxam:

    un nouveau coup bas contre la faune

    La coordination des apiculteurs de France et les ONG ayant participées au Grenelle de l’environnement, comme la LPO, appellent à manifester à Paris le 21 février prochain pour demander le retrait de l’insecticide CRUISER ® Thiaméthoxam. Cette molécule neurotoxique vient de recevoir une autorisation provisoire du Ministère de l’Agriculture, alors même qu’elle ne satisfait pas aux exigences de sécurité pour l’abeille, les oiseaux et la faune dans son ensemble. La LPO réclame donc le retrait définitif de ce produit, du marché, pour que soit préservée la biodiversité.

    suite.gif



    Encore un loup braconné en douce
    L’ASPAS porte plainte
    Communiqué de presse mercredi 06 février 2008


    Un loup tiré par balle et à demi décapité a été trouvé le 26 janvier dernier à Presle, en Savoie. Un acte aussi barbare qu’illégal, car il s’agit d’un animal protégé.

    L’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) porte plainte contre X devant le Tribunal de grande instance de Chambéry. Le courageux auteur de cet acte, qui ne se vante pas de son exploit, risque 6 mois d’emprisonnement et 9 000 euros d’amende. Le cadavre de sa victime gisait à moitié immergé, près d’un pont.

    Découvert par des promeneurs, il a été transporté par des gardes de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage, et autopsié au laboratoire d’analyses vétérinaires de Chambéry.

    Il s’agit bien d’un loup gris Canis lupus, probablement abattu par une balle de calibre 12. Le loup est, au même titre que le lynx ou l’ours, une espèce phare de notre faune, dont la présence est voulue par la majorité des Français, et protégé par la loi.

    À l’heure où le fameux Grenelle de l’environnement prône la défense de la biodiversité, l’ASPAS entend rompre le silence gêné du ministère, et rappeler les devoirs de l’État envers les générations futures. Cet acte est aussi inadmissible que le meurtre de l’ourse Cannelle. L’ASPAS porte donc plainte devant le TGI de Chambéry pour destruction d'espèce animale non domestique, et espèce protégée, (violation de L.411-1 et de l'arrêté du 23/04/07 fixant la liste des espèces protégées).

    L’ASPAS rappelle, s’il en est encore besoin, qu’il existe des mesures de protection des troupeaux, et qu’elles se montrent efficaces dans les autres pays. L’ASPAS rappelle également que des bergers font honnêtement leur travail en France, mais qu’ils sont oubliés au profit de quelques agités hors-la-loi, qui salissent la profession.


    Contact presse: Pierre Athanaze – Administrateur de l’ASPAS 06 08 18 54 55


    Notre Forêt de Soignes est menacée - par Staff le 05/02/2008 @ 00:37

    Notre Forêt de Soignes est menacée:


    Nous avons appris que plusieurs projets menacent notre Forêt de Soignes.

    La SNCB désire la réalisation du RER dans la Commune de Watermael-Boitsfort.
    Il s'agit de placer 4 voies en milieu forestier, soit la destruction de 5 à 7 ha en Région bruxelloise.
    Plusieurs associations bruxelloises avaient obtenus certains principes: création de passages inférieurs (ouverture des vallons du Vuilbeek et Karregatbeek), et supérieurs (écoducs) pour la faune sauvage, protection des nouvelles lisières avec plan de gestion (IBGE), stricte limitation des abattages d’arbres (et hors période de reproduction), protection des arbres pendant les travaux…

    Malheureusement, le 31 janvier 2008, l'association "Bruxelles Nature" a publié un communiqué de presse dans lequel, elle dénonce le permis délivré par la Région Bruxelloise. Ce permis a été bâclé et il est imprécis.
    • Toutes les demandes ont été oubliées!
    • Le permis délivré ne prévoit pas les écoducs demandés en compensation !
    • Le permis délivré néglige les recommandations énumérées dans l’avis rendu par la Commission de concertation.
    • Le permis délivré ne tient pas compte de l’avis conforme des Monuments et Sites (demandant aussi e.a. les écoducs)
    • Le permis prévoit d’autres aménagements non soumis lors de l’enquête
    • Le permis ignore les demandes fondées de la Commune de WB et de ses habitants, de BE/IBGE, d’Alternative 161, des naturalistes…

    En raison de ce qui précède, les associations naturalistes se verront contraintes d’introduire un recours au Conseil d’Etat, si le permis n’est pas revu et corrigé !

    Ces menaces pèsent sur la faune sauvage:
    Les chevreuils ne pourront pas traverser ces bandes à 4 voies sans perdre leur vie.
    Ont ils pensé à l'hydrologie de cette belle forêt.
    Sauvez vous que celle-ci a été choisie comme site Natura 2000 !

    La biodiversité est d'une grande richesse.

    Mais un autre projet de la Région Flamande a conçu quatre projets routiers, afin de désengorger le ring de la capitale. Parmi ceux-ci, un tunnel qui passerait sous la forêt de Soignes, d’Auderghem à Forest !

    Nous devons réagir afin d'empêcher la destruction définitive de notre patrimoine naturel.


    Journée mondiale des zones humides 2008 - par Staff le 29/01/2008 @ 13:12

    Journée mondiale des zones humides 2008


    Le thème proposé par la Convention pour la Journée mondiale des zones humides (2 février 2008).

    Notre santé dépend de celle des zones humides, sera également le thème de la 10e Session de la Conférence des Parties contractantes, en octobre-novembre 2008, en République de Corée.

    Dans le cadre de cette journée, nous proposons de choisir le site semi naturel "Vogelzang" comme emblème de la Convention de Ramsar afin de mieux protéger ce petit bijou.

    Ce magnifique site est situé sur la Commune d 'Anderlecht en Belgique.
    Il a une superficie d’environ 25 ha.

    Voici une photo de ce site

    Photo de l'association «CNN Vogelzang CNB»

    Nous organisons un Stage Nature sur ce site.
    Il est destiné aux jeunes de 7 à 16 ans.


    Source: http://www.ramsar.org/indexfr.htm


    Calendrier
    Lettre d'information
    Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
    59mx3
    Recopier le code :
    53 Abonnés