Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
 
Radio Fréquence Terre

Dossier Blaireaux

dossier_feuilletables.jpg

Affiche Renards

affiche_renards.jpg
Télécharger l'affiche
au format A4

Affiche Blaireaux

affiche_a4blaireauxs.jpg

Télécharger l'affiche
au format A4

Webmaster - Infos
Recherche
Recherche
Nouvelles
Les nouvelles actives sont postérieures au 14/20/1003
Les nouvelles antérieures sont consultables dans les Archives des nouvelles

Encore un loup braconné en douce
L’ASPAS porte plainte
Communiqué de presse mercredi 06 février 2008


Un loup tiré par balle et à demi décapité a été trouvé le 26 janvier dernier à Presle, en Savoie. Un acte aussi barbare qu’illégal, car il s’agit d’un animal protégé.

L’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) porte plainte contre X devant le Tribunal de grande instance de Chambéry. Le courageux auteur de cet acte, qui ne se vante pas de son exploit, risque 6 mois d’emprisonnement et 9 000 euros d’amende. Le cadavre de sa victime gisait à moitié immergé, près d’un pont.

Découvert par des promeneurs, il a été transporté par des gardes de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage, et autopsié au laboratoire d’analyses vétérinaires de Chambéry.

Il s’agit bien d’un loup gris Canis lupus, probablement abattu par une balle de calibre 12. Le loup est, au même titre que le lynx ou l’ours, une espèce phare de notre faune, dont la présence est voulue par la majorité des Français, et protégé par la loi.

À l’heure où le fameux Grenelle de l’environnement prône la défense de la biodiversité, l’ASPAS entend rompre le silence gêné du ministère, et rappeler les devoirs de l’État envers les générations futures. Cet acte est aussi inadmissible que le meurtre de l’ourse Cannelle. L’ASPAS porte donc plainte devant le TGI de Chambéry pour destruction d'espèce animale non domestique, et espèce protégée, (violation de L.411-1 et de l'arrêté du 23/04/07 fixant la liste des espèces protégées).

L’ASPAS rappelle, s’il en est encore besoin, qu’il existe des mesures de protection des troupeaux, et qu’elles se montrent efficaces dans les autres pays. L’ASPAS rappelle également que des bergers font honnêtement leur travail en France, mais qu’ils sont oubliés au profit de quelques agités hors-la-loi, qui salissent la profession.


Contact presse: Pierre Athanaze – Administrateur de l’ASPAS 06 08 18 54 55


Notre Forêt de Soignes est menacée - par Staff le 05/02/2008 @ 00:37

Notre Forêt de Soignes est menacée:


Nous avons appris que plusieurs projets menacent notre Forêt de Soignes.

La SNCB désire la réalisation du RER dans la Commune de Watermael-Boitsfort.
Il s'agit de placer 4 voies en milieu forestier, soit la destruction de 5 à 7 ha en Région bruxelloise.
Plusieurs associations bruxelloises avaient obtenus certains principes: création de passages inférieurs (ouverture des vallons du Vuilbeek et Karregatbeek), et supérieurs (écoducs) pour la faune sauvage, protection des nouvelles lisières avec plan de gestion (IBGE), stricte limitation des abattages d’arbres (et hors période de reproduction), protection des arbres pendant les travaux…

Malheureusement, le 31 janvier 2008, l'association "Bruxelles Nature" a publié un communiqué de presse dans lequel, elle dénonce le permis délivré par la Région Bruxelloise. Ce permis a été bâclé et il est imprécis.
  • Toutes les demandes ont été oubliées!
  • Le permis délivré ne prévoit pas les écoducs demandés en compensation !
  • Le permis délivré néglige les recommandations énumérées dans l’avis rendu par la Commission de concertation.
  • Le permis délivré ne tient pas compte de l’avis conforme des Monuments et Sites (demandant aussi e.a. les écoducs)
  • Le permis prévoit d’autres aménagements non soumis lors de l’enquête
  • Le permis ignore les demandes fondées de la Commune de WB et de ses habitants, de BE/IBGE, d’Alternative 161, des naturalistes…

En raison de ce qui précède, les associations naturalistes se verront contraintes d’introduire un recours au Conseil d’Etat, si le permis n’est pas revu et corrigé !

Ces menaces pèsent sur la faune sauvage:
Les chevreuils ne pourront pas traverser ces bandes à 4 voies sans perdre leur vie.
Ont ils pensé à l'hydrologie de cette belle forêt.
Sauvez vous que celle-ci a été choisie comme site Natura 2000 !

La biodiversité est d'une grande richesse.

Mais un autre projet de la Région Flamande a conçu quatre projets routiers, afin de désengorger le ring de la capitale. Parmi ceux-ci, un tunnel qui passerait sous la forêt de Soignes, d’Auderghem à Forest !

Nous devons réagir afin d'empêcher la destruction définitive de notre patrimoine naturel.


Journée mondiale des zones humides 2008 - par Staff le 29/01/2008 @ 13:12

Journée mondiale des zones humides 2008


Le thème proposé par la Convention pour la Journée mondiale des zones humides (2 février 2008).

Notre santé dépend de celle des zones humides, sera également le thème de la 10e Session de la Conférence des Parties contractantes, en octobre-novembre 2008, en République de Corée.

Dans le cadre de cette journée, nous proposons de choisir le site semi naturel "Vogelzang" comme emblème de la Convention de Ramsar afin de mieux protéger ce petit bijou.

Ce magnifique site est situé sur la Commune d 'Anderlecht en Belgique.
Il a une superficie d’environ 25 ha.

Voici une photo de ce site

Photo de l'association «CNN Vogelzang CNB»

Nous organisons un Stage Nature sur ce site.
Il est destiné aux jeunes de 7 à 16 ans.


Source: http://www.ramsar.org/indexfr.htm


Saisie de rapaces - par Staff le 28/01/2008 @ 18:39

Saisie de rapaces détenus dans des conditions dramatiques à Andenne

Nous avons reçu un communiqué de presse de la Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux (LRBPO) et le Centre de Revalidation pour Oiseaux Handicapés (CROH) de Héron tiennent à dénoncer les conditions scandaleuses dans lesquelles certains oiseaux sauvages sont détenus chez des particuliers.

Un nouvel exemple avec cette saisie de trois rapaces à Landenne (Andenne).
Nous soutenons la LRBPO dans ses actions en faveur des oiseaux de proie.

Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux asbl

Rue de Veeweyde 43-45 - 1070 Bruxelles -
Tél. 02 / 521 28 50 // 0496 / 261 375
E-mail: protection.oiseaux@birdprotection.be
Website: www.protectiondesoiseaux.be

La Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux (LRBPO) et le Centre de Revalidation pour Oiseaux Handicapés (CROH) de Héron tiennent à dénoncer les conditions scandaleuses dans lesquelles certains oiseaux sauvages sont détenus chez des particuliers.

DSC_0117.jpgDSC_0121.jpgDSC_0122.jpg

Un nouvel exemple avec cette saisie de trois rapaces à Landenne (Andenne).
Ce 25 janvier, la Police d’Andenne, accompagnée d’agents de la Division Nature & Forêts de la Région wallonne et d’un inspecteur du Service Public Fédéral de la Santé Publique (Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement) a procédé à une visite domiciliaire chez un habitant du village de Landenne (Andenne). Le but de cette visite était de constater les conditions de détention de rapaces et l’état d’hygiène des lieux.
Trois rapaces (un Faucon crécerelle, un petit-duc et une Chouette hulotte) exotiques ont été saisis et confiés au Centre de Revalidation pour Oiseaux Handicapés (CROH) de Héron.

Leur état sanitaire était désastreux. Pas étonnant d’ailleurs, vu que ces oiseaux étaient détenus non dans des cages ou des volières, mais dans des clapiers.
De plus, les oiseaux étaient équipés de bracelets en cuir secs ayant provoqué des lésions irréparables aux pattes.

La LRBPO tient à réaffirmer son opposition totale à la détention d’oiseaux de proie chez des particuliers et aux exhibitions publiques de rapaces (voleries). Un engouement de plus en plus malsain pour ce genre de manifestations est à l’origine du nombre toujours croissant de rapaces détenus par des particuliers.
Beaucoup d’entre eux le sont dans de très mauvaises conditions, la plupart des «détenteurs» n’ayant que peu ou pas d’informations valables par rapport aux besoins biologiques et physiologiques de ces oiseaux.

La LRBPO va déposer plainte et se constituer partie civile dans cette affaire.

Une pétition contre la commercialisation et les exhibitions de rapaces est accessible sur le site web www.protectiondesoiseaux.be.

Source: Hugues FANAL
Directeur
LRBPO.


PPAS Chaudron – Neerpede - Anderlecht - par Staff le 28/01/2008 @ 18:37


Espèces protégées en danger - Région Flamande - par Staff le 15/01/2008 @ 21:30


Espèces Protégées en Danger - Région Flamande

Aujourd'hui, nous avons reçu de nos amis de l'association vogelbescherming, une triste nouvelle.

Le week-end passé cinq oiseaux de proie ont été trouvés empoisonnés:

  • trois dans Gierle à Kasterlee
  • deux dans Hamme-Zogge à Waasmunster.

Il s'agit de buse variable. Celle-ci se nourrit de 80% de petits rongeurs. Tous les oiseaux de proie sont protégés dans nos trois régions. Ce n'est malheureusement pas la première fois que nos amis neerlandophones découvrent des cadarvres d'oiseaux de proie dans leur région.

Nous demandons à Madame Hilde Crevits, Ministre de l'Environnement de la Région Flamande d'interdire la vente et l'utilisation de ces poisons dans sa région.

Nous soutenons l'association Vogelbescherming Vlaanderen dans ses actions en faveur des oiseaux de proie.


Espèces protégées en danger - Région Wallonne - par Staff le 13/01/2008 @ 18:34
Espèces Protégées en Danger - Région Wallonne
Dimanche 13 janvier 2008.


Nous avons appris par le journal de RTL-TVI, la demande de Monsieur Dardenne Bourgmestre de Roche-en-Ardenne de revoir la protection de certaines espèces protégées dans la Région Wallonne.

Nous lançons un appel aux scientifiques et aux associations de protection de la nature afin qu'ils réagissent à ces propos.

Nous demandons à Monsieur Lutgen, Ministre de l'Environnement de la Région Wallonne d'empêcher le changement de ces décrets afin que les futures générations puissent encore observer les animaux sauvages dans la Nature.

Nous devons restés vigilants dans ce dossier.

 


Source: article du soir

Castor 6 copyr.jpg choucas.des.tours290307.jpg

 


Sauver la forêt de Bialowieza en Pologne - par Staff le 08/01/2008 @ 18:33

Sauver la forêt de Bialowieza, dernière forêt primaire d'europe


Demandez au gouvernement polonais de cesser l'exploitation de l'ancienne forêt de Bialowieza, de préserver l'ensemble de cet écosystème forestier, en tant que parc national, et de mettre fin définitivement à l'exploitation du bois d'une des dernières forêts primaires tempérées du nord de l'Europe.

Situé sur la frontière polonaise / biélorusse, la forêt de Bialowieza est une relique inestimable, un lieu où l'on peut admirer les derniers fragments d'une forêt tempérée primaire des plaines d'Europe centrale qui ont survécu.
Elle abrite de nombreuses espèces éteintes ailleurs, y compris le bison européen, le plus grand mammifère terrestre de l'Europe, mais aussi des lynx, des loups, d'autres espèces sauvages et des plantes menacées.
 

frown Pourtant, environ 90% de la forêt demeure sans protection ... eek

petition-1.gif

Snow Games à Lessines - par Staff le 07/01/2008 @ 18:55

Snow.Games.Lessines.jpgSnow Games
à Lessines

Bonjour,
Vous aurez peut-être lu dans la presse que le projet de création d'un centre indoor de ski (Snow Games) dans une ancienne carrière de Lessines risque bien de voir le jour.
Les permis sont obtenus, une convention est signée entre la ville, le promoteur du projet et les propriétaires carriers. Seuls les fonds semblent encore faire défaut. Malgré 8 années d'opposition, notre coordination n'a donc pas été entendue, malgré un recours motivé, malgré l'opposition de la DNF, malgré les abondants inventaires que nous avons défendus jusqu'au ministère. Pour rappel, ce projet détruirait l'une des plus belles carrières de porphyre abandonnées de la région, qui abrite une biodiversité exceptionnelle.

Par exemple, le faucon pélerin y a niché cette année! On y trouve de nombreuses plantes protégées (dont plusieurs espèces d'orchidées). Le plan d'eau qui abrite de nombreux hivernants récèle également des microorganismes uniques en Belgique.Dans cette dernière ligne droite, nous refusons de baisser les bras, et voulons encore croire que le bon sens peut l'emporter.

Car non seulement ce projet détruirait irrémédiablement un important réservoir de biodiversité, mais encore son coût énergétique et environnemental nous paraît de plus en plus aberrant, à l'heure où enfin, tout le monde reconnaît la nécessité d'économiser l'énergie et de réduire les émissions de CO2.

Pour tenter encore de faire capoter ce projet, nous aimerions compter sur votre soutien. Relayer nos informations via vos sites, vos medias nous serait d'une grande utilité.

Nous publierons très prochainement un communiqué de presse commentant la convention "snow games" et répétant nos arguments contre ce projet.
Merci de réagir à nos côtés!

Pour tout renseignement,
CSCL
Tel: +32(0)54.58.98.12
petition-1.gif



Bosquet Hof ten Berg - par Staff le 05/01/2008 @ 13:48
Bosquet Hof ten Berg

Le Conseil d’Etat a suspendu le 8 novembre 2007 le permis d’urbanisme qui avait été délivré par le Gouvernement de la région de Bruxelles-Capitale en date du 31 août 2006.



Voilà une excellente nouvelle qui devrait réjouir les riverains proches et les défenseurs de cette zone qui offre de réelles qualités environnementales et paysagères.
  • Résumer en quelques lignes l’avis du Conseil d’Etat de 23 pages est impossible. Il faut relever simplement quelques points importants.
  • Le permis d’urbanisme a été délivré suite à des modifications proposées par le promoteur postérieurement à l’enquête publique.
    Ainsi, les riverains n’ont pas pu donner leur avis sur ces modifications.
  • Les modifications demandées sont d’une telle importance qu’il était nécessaire de refaire une nouvelle procédure d’enquête publique.
  • L’article 13 du PPAS 40 bis dit qu’il y a lieu de prévoir un emplacement de voitures par 100 m2 de surface brute hors plancher. Le projet en compte moins et aucune dérogation n’a été demandée pour ce point.
  • Qu’en ce qui concerne la problématique des inondations, il est essentiel que les riverains soient en mesure de comprendre pour quelle raison leur propriété serait préservée des inondations, ce qui n’a pas été démontré.
  • Que ce n’est pas parce que le terrain est constructible, qu’il ne s’impose pas un bon aménagement des lieux, surtout lorsqu’on se situe dans la zone de protection d’un bâtiment classé.
Pour rappel, signalons que ce projet n’a jamais reçu de permis d’environnement. Que nous réserve l’avenir ? Il y a tout lieu de croire que le promoteur va réintroduire une nouvelle demande mixte de permis d’urbanisme et d’environnement. Ce sera dès lors à nous de remobiliser les riverains et associations environnementales afin de sauvegarder cet espace qui le mérite.

Nous espérons que la Commune qui a refusé le 10 mai 2005 le permis d’urbanisme sera toujours aux côtés des habitants pour refuser tout nouveau projet sur cette zone.



Nouveautés du site
(depuis 10 jours)
Nouvelles
Nouvelles
Calendrier
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
ExTm
Recopier le code :
52 Abonnés