En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
 
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
 
 
    Imprimer la page...
    Imprimer la section...

Nouvelles

Les nouvelles actives sont postérieures au 03/10/2014
Les nouvelles antérieures sont consultables dans les Archives des nouvelles
Communiqué de presse - Aves France - le 15/05/2020 @ 09:59 par   denis_salmon

Communiqué de presse sur les périodes complémentaires de vénerie sous terre du blaireau

Posted on  by 

Dachs.jpg

Chaque année, le 15 mai résonne comme une date qui signe le retour de l’assaut des pelles et des pioches sur les terriers de blaireaux afin de les déterrer, c’est le début de la période dite « complémentaire » de vénerie sous terre. Celle-ci s’ajoute à la période dite « normale » autorisée à partir de l’ouverture générale de la chasse, de la mi-septembre jusqu’au 15 janvier. La trêve de la chasse sous terre est une relative quiétude pour cette espèce qui ne dure que 4 mois par an dans la majorité des 93 départements de France métropolitaine (hors Paris et Corse). 

La vénerie sous terre est exercée en tant que loisir (terme utilisé dans le rapport de l’ANSES publié en août 2019), ce mode de chasse est encore pratiqué aujourd’hui presque partout en France (sauf dans le Bas-Rhin, le Haut-Rhin et le Territoire-de-Belfort). Il faut toutefois noter une relative régression de son autorisation pour la période complémentaire.

L’ASPAS vient de publier une carte sur la base des informations transmises par notre association. Celle-ci met en évidence les départements où la période complémentaire n’est plus autorisée.

Concrètement, le pourtour méditerranéen n’est presque plus concerné par l’application de la période complémentaire, et les secteurs géographiques du nord-est et du sud-ouest de la France présentent des avancées encourageantes qui laissent entrevoir prochainement un abandon progressif. Ces départements vont dans le bon sens et montrent la volonté des préfets d’aller vers la voie de la raison; nous ne pouvons qu’encourager les autres départements à suivre ces exemples qui démontrent qu’il n’est plus possible d’autoriser aujourd’hui, arbitrairement, de telles pratiques non fondées scientifiquement.

C’est ainsi que la période complémentaire n’a pas été reconduite en 2019 dans l’Orne et la Haute-Saône et en 2020 dans le Gers, la Lozère et le Tarn. Elle est réduite dans l’Aube, le Cher, le Gard, la Loire, la Meuse, le Pas-de-Calais, le Rhône et la Haute Savoie, et a été réduite dans l’Ariège, la Dordogne et la Marne. Le facteur principal qui a permis ces évolutions est sans conteste le fait de la mobilisation désormais ancrée pour un certain nombre de citoyens de participer aux consultations publiques.

Plus qu’une opposition de principe sur la pratique barbare de la vénerie sous terre, ce sont la pertinence des arguments qui ont permis aux préfets de prendre la mesure des carences de justifications de ces autorisations. Un arrêt de la cour administrative d’appel de Bordeaux en date du 9 juillet 2019 a été rendu en ce sens suite à un recours de l’association Indre Nature.

Par le biais de notre site dédié aux consultations publiques, nous les signalons au public afin que tout à chacun puisse y répondre et s’exprimer en toute connaissance de cause. Nos bénévoles se mobilisent actuellement pour diffuser ces consultations publiques tout en mentionnant des arguments appropriés.

Au-delà des consultations publiques, dont la participation du plus grand nombre est essentielle, les associations de protection de la nature dénoncent régulièrement cette pratique cruelle sur les différents plans éthique, juridique, médiatique et politique.

Nous avons relevé à ce jour que plusieurs préfectures ont proposé dans leur projet d’arrêté préfectoral relatif à la chasse des dates d’autorisation de l’exercice de la vénerie sous terre du blaireau à partir du 15 mai 2020. Compte tenu du délai de la procédure de consultation publique et bien que cette date d’ouverture soit effectivement mentionnée dans l’arrêté, aucune intervention ne pourra être pratiquée dans les départements du Loiret, des Pyrénées-Orientales, de la Haute-Savoie, de l’Essonne, de la Haute-Vienne et du Val-d’Oise avant la publication de l’arrêté préfectoral, sinon ce serait ILLÉGAL.

Il convient également de préciser qu’en raison des dates incohérentes mentionnées dans l’arrêté préfectoral signé le 28 juin 2019 pour le département du Jura, relatives à l’exercice de la période complémentaire, la vénerie sous terre du blaireau ne pourra pas être pratiquée dans ce département à compter du 15 mai 2020 et ce jusqu’à l’ouverture générale de la chasse en septembre, sinon ce serait ILLÉGAL.

Nous appelons les autorités administratives et les fédérations de chasse à faire respecter ces conditions légales.

Source: Aves France


La Biodiversité est menacé - Région Bruxelles Capitale - le 11/05/2020 @ 12:16 par   denis_salmon

La Biodiversité est menacée - Région Bruxelles Capitale

Le 27 Mai 2017, Environnement Bruxelles désirait mieux protéger la biodiversité.

Hélas, nous sommes en 2020 et rien n'a changer.

Que du contraire, plusieurs sites semi naturels sont menacés par différents projets.

La Friche de Josaphat: lotissements.

Mais que les Amis de la Nature ne s'inquiète pas: On placera une pelouse et des arbres afin de remplacer la biodiversité !

Malheureusement, cela ne remplacera pas la Biodiverté.

D'autres sites semi naturels vont disparaître, il y aura à leur place du béton.

Pourtant, il existe une Ordonnance concernant la Protection de la Nature - Région Bruxelles  Capitale !

Sur le papier, mais pour la pratique c'est un autre problème.

Que voulons nous: Un Monde sans vie !

Merci de réagir à cet appel.

Denis Salmon

Président

Sources:

BX1: Bruxelles Environnement veut mieux protéger la Biodiversité dans la Capitale.

LRBPO: 1er MARS 2012. - Ordonnance relative à la conservation de la nature.


Les renards et les mustélidés contre la maladie de Lyme - le 07/05/2020 @ 10:06 par   denis_salmon

Les renards & les mustélidés contre 

la maladie de Lyme

renardeaux.jpeg

blaireausmall.jpghermine.jpg

La maladie de Lyme est transmise par les tiques.

En 2007,Une étude publiée sur le site de The Royal Society établit un lien bénéfique entre l'activité des prédateurs de rongeurs et la densité de nymphes de tiques vectrices d'infections.

En effet, les renards et les mustélidés sont des mangeurs de rongeurs qui sont parfois vecteur de la maladie de Lyme.

Donc, ces prédateurs sont efficaces pour lutter contre cette maladie.

Un putois mange 1000 rongeurs par an.

Un renard mange de 6.000 à 10.000 par an.

La Fouine, l'hermine, la belette, blaireau et la martre mangent aussi des petits rongeurs.

La Nature n'a pas besoin de rodenticides, elle gère elle même sa faune.

Sources:

Science et Avenir.

Royal Society


Action aux dérives de la chasse - Région Wallonne - le 06/05/2020 @ 14:48 par   denis_salmon

Action aux dérives de la chasse - Région Wallonne

93862677_10157615901288705_7634277258806427648_n.jpg

Bonjour,

De plus, vous pouvez imprimer et faire remplir par votre entourage le formulaire de signature pour la pétition.

Une fois complété, vous pouvez nous le faire parvenir à l’adresse suivante : 

Stop Dérives Chasse
Rue de Veeweyde 43-45,
1070 Anderlecht

Le combat continue et nous avons encore besoin de vous pour que cette troisième étape soit une réussite ! Merci à tous pour votre participation !

Bien cordialement, 

Le Collectif Stop Dérives Chasse


Les renards roux - le 04/05/2020 @ 07:27 par   denis_salmon

Les renards roux

goupil.jpg

Dans le cadre de la campagne éducative " Les mal - aimés, j'adore" lancé par la FCPN France.

J'ai rencontré des propriétaires de chiens qui causaient sur le trottoir face à la sortie d'un parc bruxellois.

L a conversation a débutée sur les renards.

Pour l'une d'elles ces animaux sont nuisibles et ils mangent les chats... D'ailleurs mon patron est chasseur...

J'ai expliqué à cette dame que les renards ne mangent pas les chats, elle m'a répondu mais ils mangent le gibier.

Voilà, encore une personne qui ne connait rien à la faune sauvage.

Quand on sait qu'un renard mange de 6.000 à 10.000 rongeurs par an, on le droit de se poser la question qui est "nuisible" dans cette

histoire?

La réponse est toute simple "les chasseurs" qui donnent de fausses informations concernant les renards afin de pouvoir les massacrer.

Goupil est protégé en Région Bruxelles capitale mais il l'est pas dans les deux autres régions.

Denis Salmon

Président


35 ANS CPN BRABANT - le 03/05/2020 @ 14:17 par   denis_salmon

35 ANS CPN BRABANT

bougie.jpeg

Le Lundi 1 juin 2020, notre association fêtera ses 35 bougies.

Elle a organisée des Stages Nature pour les jeunes, des animations Nature dans les établissements scolaires.

Elle a éditée des Revues à lire sur le web.

Elle a lancée des campagnes pour la protection de la faune sauvage: renard, bécasse, blaireau, hérisson...

Elle soutien plusieurs associations: LRBPO, AVES FRANCE...

Elle est membre de la FCPN - France.

Si vous trouvez qu'elle mérite d'être soutenue, rien de plus facile:

Pour plus de renseignements ou pour devenir membre, écrire à 

cpnbrabant@gmail.com

Nous ferons l'impossible pour vous donner une réponse à vos questions.

Nous vous remercions d'avance.

La Rédaction.


Menace sur la Friche de Josaphat - le 28/04/2020 @ 16:16 par   denis_salmon

Menace sur la Friche de Josaphat

2.jpg

Il y a deux jours, la SAU – Société d’Aménagement Urbain de la région bruxelloise – envoyait une excavatrice avec pour intention de percer une voie de 7 mètres de large sur toute la longueur de la friche Josaphat … en plein dans l’axe de mares créées il y a deux ans; c’est un lieu de ponte pour les libellules et autres insectes.

Et c’est l’endroit le plus intéressant de la friche en termes de biodiversité … Voici ce qui s'est passé aujourd'hui (lundi 27 avril).

Source:ezelstad.be


T- SHIRT CPN - le 24/04/2020 @ 15:42 par   denis_salmon

T- SHIRT CPN

product_photo-2.jpeg

© Fanny Le Bagousse / FCPN

Nous offrons 30 T - SHIRT aux nouveaux membres du CPN BRABANT.

1) 10 pour les jeunes de 7 à 8 ans.

2) 10 pour les jeunes de 9 à 11 ans.

3) 10 pour les jeunes de 12 à 14 ans.

Il suffit de verser la somme de 7 euros sur notre compte: 

IBAN: BE74 2100 4000 5607

BIC: GEBABEBB

de Conn. Prot. Nature Brabant

rue du Charme,17  à 1190  Bruxelles

Communication: 1 - 2 - 3 (choisir le numéro du T- SHIRT )

Source: La Boutique


La Forêt de Soignes est menacée - le 23/04/2020 @ 07:05 par   denis_salmon

La Forêt de Soignes est menacée

Communiqué de presselogo2.png

Connaissance & Protection de la Nature du Brabant

17, rue du Charme - 1190 Bruxelles

L'association " Connaissance & Protection de la Nature du brabant" lance un appel aux responsables politiques bruxellois afin qu'ils prennent  des mesures pour la Forêt de Soignes.

La RTBF a placé sur son site web, une triste information "Dégâts sur la flore et la faune, feux de camp, sentiers sauvages : la Forêt de Soignes souffre depuis le début du confinement".

L'association demande au public de respecter ce milieu afin que les futures générations puissent encore observer la faune et la flores sauvages.

Fait, Jeudi 23 Avril 2020.

Denis Salmon 

Président

Source: RTBF.


Halte aux collets à arrêtoir - Région Wallonne - le 20/04/2020 @ 09:57 par   denis_salmon

HALTE AUX COLLETS À ARRÊTOIR

REGION WALLONNE

Notre logo

55875370_291322211783428_2968479694741045248_n.jpg

Nous lançons une action contre les collets à arrêtoir - Région Wallonne.

Nous demandons aux amis de la Nature de participer à notre action.

C'est simple, il suffit d'envoyer notre logo par mail:willy.borsus@gov.wallonie.be

et une copie à notre association: cpnbrabant@gmail.com

Nous vous remercions.