Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
 
Radio Fréquence Terre

Dossier Blaireaux

dossier_feuilletables.jpg

Affiche Renards

affiche_renards.jpg
Télécharger l'affiche
au format A4

Affiche Blaireaux

affiche_a4blaireauxs.jpg

Télécharger l'affiche
au format A4

Webmaster - Infos
Recherche
Recherche
Nouvelles
Les nouvelles actives sont postérieures au 14/20/1003
Les nouvelles antérieures sont consultables dans les Archives des nouvelles
INFOS NATURE N° 39 - par Denis_Salmon le 03/03/2017 @ 19:19

INFOS NATURE N° 39

Mars_2017.jpg

Voici notre revue "INFOS NATURE N°39" Mars - Avril 2017.

Nous sommes inquiets concernant la pose de collets à arrêtoir dans plusieurs commune de la Région Wallonne.

Nous avons écrits aux Bourgmestres de Nivelles et D' Op Jauche concernant cette histoire.

La presse a fait écho de nos actions.

Nous lançons un appel aux amis de la faune sauvage afin de dénnoncer la pose de ces engins datant d'un autre âge.

http://www.cpnbrabant.be/revuelibre/infosnature39/index.html#0

Nous vous souhaitons une bonne lecture.


HARO SUR L’ARRÊTÉ DELPHINARIUM ! - par Denis_Salmon le 16/02/2017 @ 19:56

large_1005965e.png

HARO SUR L’ARRÊTÉ

 DELPHINARIUM !

L'arrêté auquel s'oppose One Voice depuis septembre dernier est en cours d'adoption. Mais il est encore temps de faire changer les choses : une consultation publique est ouverte jusqu'au 1er mars. Mobilisez-vous pour empêcher son adoption !

Non, un arrêté vieux de 35 ans ne peut pas être aménagé. Non, les cétacés ne peuvent se satisfaire d'une vie en captivité où ils continuent à mourir, les uns après les autres. Une prison, quelle que soit sa taille, reste une prison.

One Voice, avec le soutien de la coalition européenne Dolphinaria-Free Europe, s'oppose fermement à l'arrêté qui s'apprête à être voté. Depuis septembre, l'association a multiplié les actions auprès du ministère pour empêcher que la France ne devienne une ferme d'élevage de dauphins.

Suite.

Source: One Voice.


Non à l'avant projet du Ministre Collin - par Denis_Salmon le 14/02/2017 @ 10:50

CONNAISSANCE & PROTECTION DE LA NATURE DU BRABANT

17 RUE DU CHARME - 1190  BRUXELLES

Bruxelles, Mardi 14 Février 2017

Monsieur Paul Magnette

Ministre - Président de la Région Wallonne

Rue Mazy, 25 -27

5100 Namur

Monsieur le Ministre Président,

Vous n’êtes pas sans le savoir : l’état de l’environnement wallon n’est pas bon. Une modification de la Loi sur la Conservation de la Nature semble donc une bonne chose pour essayer d’améliorer celui-ci. Par contre, il apparait que le projet présenté début décembre par Monsieur René Collin n’est ni en faveur de la nature, ni du bien-être animal.

En tant que citoyen préoccupé par la nature et le respect des animaux, je souhaiterais que certaines modifications préconisée par la Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux (LRBPO) et par le Conseil Supérieur Wallon pour la Conservation de la Nature (CSWCN) soient intégrées au texte :

1.  De ne pas permettre une obtention aisée de dérogations létales pour une série d’espèces protégées, dont certaines en déclin, le Castor, Le Blaireau, le Grand Cormoran et le Héron cendré. Toutes autorisations de ce type devraient toujours passer par le CSWCN.

2.  D’interdire l’introduction dans la nature de toutes les espèces, protégées ou non. Actuellement, des introductions de Perdrix, Faisans et Canards colverts ont lieu pour la chasse mais sans une véritable législation pour les encadrer. Chaque année, ce sont des centaines de milliers qui sont introduits quelques semaines avant la chasse pour servir de chair à canon.

3.  De ne pas transférer la Corneille noire et la Pie bavarde dans les espèces chassables. Ces espèces sont en effet très utiles à la société, par exemple, en se nourrissant d’une quantité importante d’organismes pouvant impacter les cultures mais aussi de la majorité des cadavres d’animaux le long de nos routes.Actuellement, à travers des dérogations accordées par le D.N.F. un minimum de 25.000 Pies et de 50.000 Corneilles étant déjà tué chaque année pour 30.000 et 39.000 couples nicheurs respectivement ! Si Corneilles et Pies étaient qualifiées gibier, leur destruction deviendrait illimitée durant les périodes d’ouverture à la chasse.Je vous remercie de veiller à ce que le décret modifiant la Loi sur la Conservation de la Nature intègre bien ces trois modifications.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Ministre Président,mes salutations distinguées.

Denis Salmon

Président

Source: LRBPO.


Campagne pour les zones humides - par Denis_Salmon le 01/02/2017 @ 10:54

PROTECTION DES ZONES HUMIDES

unnamed.jpg

La Convention de Ramsar a été adoptée le 2 février 1971 à Ramsar

( Iran).

Elle a pour but de faire protéger les zones humides.

Elle engage les signataires à

  • tenir compte de la conservation des zones humides dans leurs plans d'aménagement, et de veiller à une utilisation « rationnelle » des zones humides ;
  • inscrire des sites sur la liste Ramsar et promouvoir leur conservation ;
  • préserver les zones humides inscrites ou non dans la liste Ramsar, soutenir la recherche, la formation, la gestion et la surveillance dans le domaine des zones humides ;
  • coopérer avec les autres pays, notamment pour préserver ou restaurer les zones humides transfrontalières.

Source: Convention de Ramsar.

Nous lançons un appel aux amis de la nature afin qu'ils participent à notre nouvelle campagne.

Des pin's seront bientôt disponibles.

Des zones humides sont menacées près de chez vous!

Alors il faut agir avant qu'il ne soit trop tard.

Denis Salmon

Président


Classons Neerpede - par Denis_Salmon le 27/01/2017 @ 11:28

COMMUNIQUE DE PRESSE

CLASSONS NEERPEDE A ANDERLECHT

carte2_rectos-1.jpg

CONNAISSANCE & PROTECTION DE LA NATURE DU BRABANT

17 RUE DU CHARME - 1190  BRUXELLES

Bruxelles, Vendredi 27 Janvier 2017

L'association "Connaissance & Protection de la Nature du Brabant lance un cri d'alarme concernant 

le site de Neerpede à Anderlecht.

Celui- ci est menacé !

Nous avions demandé le classement du site à Monsieur Rudi Vervoot - Ministre Président de la Région Bruxelles Capitale.

Des cartes pétitions ont été éditées pour l'occasion.

L'association a décidée de continuer son action en faveur de la faune sauvage.

Pour l'association:

Denis Salmon

Président

Envoyer à:

L'Agence Belga

Le Soir

La Dernière Heure

La Capitale

Vivacité Bruxelles


Demande de suspension de la chasse - par Denis_Salmon le 24/01/2017 @ 11:44

CONNAISSANCE & PROTECTION DE LA NATURE DU BRABANT

17, rue du Charme - 1190 Bruxelles

Bruxelles Mardi 24  Janvier 2017

Monsieur René Collin
Ministre de la Nature
Rue d’Harscamp 22
5000 Namur

Objet : Demande de suspension de la chasse suite au grand froid de ce mois de janvier.

Monsieur le Ministre,

Ce mois de janvier connait des conditions météorologiques polaires avec des températures très froides, sous les -10° Celsius pour certaines régions.

Ce mois de janvier voit aussi la chasse à plusieurs espèces d’oiseaux d’eau ouverte : Bernache du Canada, Canard colvert, Sarcelle d’hiver et Foulque macroule et ce jusqu’à la fin du mois sauf pour la Bernache.

La plupart des individus de ces espèces doivent se déplacer de petits points d’eau vers de plus grands qui n’ont pas gelé et où la concentration en oiseaux d’eau devient rapidement importante. Cela a pour effet d’augmenter la compétition pour la nourriture alors que les besoins énergétiques à satisfaire par ces oiseaux afin de lutter contre le grand froid sont déjà au plus haut et sont difficilement satisfaits.

La limitation de dépenses énergétiques devient alors une priorité pour ces animaux et pour leur survie. Tout stress provoqué par l’homme faisant envoler les oiseaux doit donc être limité au maximum durant cette période.

Pour cette raison, je vous saurais gré, pour la saison 2016-2017, de faire suspendre la chasse aux oiseaux d’eau immédiatement.

Nous vous remercions de la bonne attention que vous réserverez à notre demande et vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre considération distinguée.

Pour l'association:

Denis Salmon

Président


Appel aux bénévoles - par Denis_Salmon le 08/01/2017 @ 11:13

Appel aux bénévoles

hep.gif

Nous recherchons des bénévoles dans la Région Bruxelles Capitale.

Ils doivent avoir 18 ans et être motivés à la protection de la Nature.

Ils recevront des informations afin de s'occuper des jeunes (de 9 à 12 ans).

Ils pourront organiser des expositions avec les jeunes et d'autres actions.

Pour plus d'informations cliquer ici


Kinsendael - par Denis_Salmon le 02/01/2017 @ 12:58

Kinsendael menacé

th.jpeg

Nous avons écrit à Bruxelles Environnement suite à une publicité pour une activité sportive sur le site.

Vu leur réponse, nous demandons aux amis de la nature de rester vigilants.

Denis Salmon

Président

Voici la réponse de Monsieur Guy Rotsaert:

Bonjour Monsieur Salmon,


L’ensemble du site boisé situé entre la rue du Roseau et la rue Engeland est effectivement divisé en 2 parties depuis de très nombreuses années: d’une part la réserve du Kinsendael et, de l’autre côté du grillage, le club Le Roseau.

Cette situation existe depuis de nombreuses années, bien avant que le site ne soit proposé en Natura 2000.

Jusqu’à présent, à notre connaissance, la cohabitation se passe sans problème majeur.

En vous souhaitant une agréable année 2017.

Guy Rotsaert

Bruxelles Environnement - IBGE / Leefmilieu Brussel - BIM
Div. Espaces verts
Dpt. Biodiversité 
Site de Tour & Taxis
Avenue du Port 86C/3000 B-1000 Bruxelles


Joyeuses fêtes de fin d'année - par Denis_Salmon le 22/12/2016 @ 11:45

JOYEUSES FÊTES DE FIN D'ANNÉE

15356774_10208070449619808_7664219818432841216_n.jpg

Nous sommes très heureux de vous présenter notre troisième publication, il s'agit d'une petite revue pour nos amis néerlandophones.

Son nom  "INFOS NATUUR".

Deux numéros sont déjà  parus, l'un sur la nature en générale et le second concernant les dauphins de Bruges.

Toutes nos publications ont changé de look et elles peuvent être lues  sur les smartphones ou sur les tablettes.

Nous lançons un appel aux personnes sensibles à la Nature afin qu'elles deviennent bénévoles dans notre association.

Nous continuons à suivre plusieurs dossiers: les loups en France, les renards dans la Région Wallonne et dans la Région 

Flamande, Neerpede  dans la Région Bruxelles Capitale...

Nous vous souhaitons de joyeuses fêtes de fin d'année et nous espérons comme vous, que Dame Nature soit mieux respectée.

La Rédaction

Nos liens:

INFOS NATUUR N°2

INFOS NATURE  JUNIOR N° 14

INFOS NATURE N° 38


Non à la privatisation des forêts domaniales de Wallonie ! - par Denis_Salmon le 15/12/2016 @ 09:04

Bonjour,

Nous avons été  informés de la proposition de décret modifiant les articles 74 et 114 du Code forestier  qui permettrait de faciliter la privatisation des forêts domaniales, c'est-à-dire des forêts appartenant en tout ou en partie à la Région wallonne. Ces forêts sont gérées par le Département de la Nature et des Forêts, dans l'intérêt commun. La proposition prévoit de supprimer l'adoption d'un décret par le Parlement wallon lors de la privatisation de ces forêts domaniales : c'est la porte ouverte à la privatisation des plus majestueuses forêts publiques, en catimini.

Parmi ces forêts domaniales se trouve par exemple la forêt domaniale indivise d'Anlier (7 040 hectares), la forêt domaniale indivise de Baudour (620 ha), la forêt domaniale indivise de la Vecquée à Seraing et Neupré (670 ha) et la forêt domaniale indivise d'Herbeumont (1600 ha).

Environ 12 000 ha de forêts domaniales indivises sont concernées par cette possibilité de privatisation. Pire : toutes les autres forêts domaniales sont aussi concernées, ce qui porte la superficie à plus de 50 000 ha !

Or, ces forêts recèlent les joyaux de notre patrimoine forestier wallon, les bijoux naturels placées dans le réseau européen Natura 2000, où niche notamment la rare cigogne noire et de nombreuses autres espèces animales bénéficiant de programmes européens LIFE en vue de leur préservation. L'or bleu de la Wallonie, sa ressource en eau, bénéficie aussi de façon cruciale du maintien de l'intégrité de ces forêts domaniales.

Il s'agit aussi d'espace de quiétude et de sérénité appréciés par un nombre croissant de Wallon.ne.s ou de touristes européens à la recherche de moments de détente et de ressourcement. A l'heure où les massifs forestiers wallons font l'objet d'une mise en valeur touristique, est-il cohérent de faciliter leur privatisation ?

N'y a-t-il pas une incompatibilité entre cette privatisation et les moyens que requièrent les politiques relatives à la protection de l'or bleu, à l'éco-tourisme ou à la conservation de la vie sauvage emblématique de nos forêts ?

Les forêts sont l’habitat naturel indispensable de nombreuses espèces de notre faune et notre flore. Les types de gestion durable appliqués dans nos forêts publiques ont pour objectif le maintien et l’amélioration de la biodiversité ailleurs menacée et le respect des multiples fonctions de la forêt.

L'analyse des cartes topographiques anciennes nous apprend en effet que les dernières ventes de forêts domaniales (il y a deux siècles, vers 1820, durant la période hollandaise) ont été fatales aux forêts vendues : déboisement massif par les acquéreurs privés ou enrésinement complet d'un patrimoine forestier feuillu. En outre, les forêts qui avaient été cédées par le roi Guillaume à la Société Générale ont fini par être toutes vendues généralement dans les années 1830 ou peu après — sauf le tiers de la forêt de Soignes, aujourd’hui porté aux nues de Natura 2000 et même de l’Unesco — et souvent défrichées, les acquéreurs ne voyant que leur intérêt financier immédiat. Nos paysages portent encore de nombreux stigmates de la privatisation des forêts domaniales survenue il y a deux siècles !

La libération de ces espaces serait un appel à une urbanisation croissante.

Nos forêts domaniales ne méritent tout simplement pas de tomber dans les mains de spéculateurs financiers privés.

Cette proposition de décret a – de façon incompréhensible – passé récemment le cap de la Commission de l'agriculture et du tourisme du Parlement wallon.

En Angleterre, une semblable proposition de vente de forêts publiques avait fait scandale il y a quatre ans. La proposition avait dû être annulée face au tollé parmi les citoyens.  Comme en Outre-Manche, souhaitez-vous aussi accroître la défiance des Wallon.ne.s envers leurs parlementaires en adoptant cette proposition dénuée de tout bon sens ?

Vous aussi, dites non à la privatisation des joyaux forestiers de la Wallonie, en refusant la proposition de  décret modifiant les articles 74 et 114 du Code forestier lors de la séance du Parlement wallon du 21 décembre !

En vous remerciant pour votre attention,

Entente Nationale pour la Protection de la Nature

Jacques Sténuit                                                          Marc De Brouwer     

Président                                                                   Secrétaire

Texte à envoyer aux Députés  W.allons


Calendrier
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
t2KW9
Recopier le code :
50 Abonnés