En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » LRBPO
 
 

Blog - LRBPO


Nombre de membres 101 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
   


LRBPO

On ne Tue pas une maman !  -  par Staff

  
14.jpg    Ligue Royale Belge pour  la Protection des Oiseaux asbl

                 Rue de Veeweyde 43-45 · 1070 Bruxelles · Tél. 02/521.28.50 · 0496/261.375

                 E-mail: protection.oiseaux@birdprotection.be · Website : www.protectiondesoiseaux.be


 


 Communiqué de Presse – Mercredi 9  mars 2011.



Battue de destruction du Sanglier à
Hautrage le 12 Mars 2011



 


 

La Ligue Royale Belge Pour la Protection des Oiseaux (LRBPO) est scandalisée par cette annonce de battue à Hautrage, dans la région de Mons borinage, pendant la période de reproduction de nombreuses espèces. Notre association a l’intime conviction que cette folle battue est « immorale », aurait dû avoir lieu plutôt et, de toute façon, dérangera tous les autres animaux du lieu.

Le Sanglier « Sus scrofa » est une espèce qui se reproduit de la mi-novembre à la mi-janvier. La laie meneuse entre en chaleur la première, suivie par les autres qui ont été stimulées par les sécrétions de la première. La gestation dure de 110 à 120 jours, soit 3 mois 3 semaines 3 jours. Habituellement, la laie aura une seule portée par an, exceptionnellement deux. La première mise-bas, normale et naturelle, a lieu fin février, mars ou encore avril. La seconde, plus qu’anormale, en août et septembre, est le fait soit que de trop jeunes laies doivent se reproduire à cause de  l’absence de laies adultes, soit que des laies adultes ont perdu leur progéniture de printemps pour des raisons diverses ou bien, ont une deuxième portée liée aux conditions optimales de cette année-là.  

La Ligue craint que cette battue intempestive tue des laies bientôt mamans ou suitées. On entend souvent dire, au retour d'une battue lorsqu'un chasseur a abattu une laie suitée, pour ce justifier : « la compagnie ou une autre laie prendra en charge les petits ou les orphelins » (sic). La survie des marcassins sans leurs mères dans les premiers jours suivant la naissance, nous paraît vraiment compromise. Pour que les autres les prennent en charge, il faut plusieurs laies dans la même compagnie qui ont eu des naissances à peu près au même moment, et qu’elles ont des allaites disponibles. En  principe le nombre d'allaites qui ont du lait est en rapport avec le nombre de naissances que la laie a porté.

 

On ne Tue pas une maman !

 

C’est pour ces raisons que La Ligue Royale Belge Pour la Protection des Oiseaux demande l’arrêt immédiat de la battue du 12 Mars à Hautrage.

 

 

La Ligue Royale Belge Pour la Protection des Oiseaux

 

 

 

  
14.jpg    Ligue Royale Belge pour  la Protection des Oiseaux asbl

                 Rue de Veeweyde 43-45 · 1070 Bruxelles · Tél. 02/521.28.50 · 0496/261.375

                 E-mail: protection.oiseaux@birdprotection.be · Website : www.protectiondesoiseaux.be


 


 Communiqué de Presse – Mercredi 9  mars 2011.



Battue de destruction du Sanglier à
Hautrage le 12 Mars 2011



 


 

La Ligue Royale Belge Pour la Protection des Oiseaux (LRBPO) est scandalisée par cette annonce de battue à Hautrage, dans la région de Mons borinage, pendant la période de reproduction de nombreuses espèces. Notre association a l’intime conviction que cette folle battue est « immorale », aurait dû avoir lieu plutôt et, de toute façon, dérangera tous les autres animaux du lieu.

Le Sanglier « Sus scrofa » est une espèce qui se reproduit de la mi-novembre à la mi-janvier. La laie meneuse entre en chaleur la première, suivie par les autres qui ont été stimulées par les sécrétions de la première. La gestation dure de 110 à 120 jours, soit 3 mois 3 semaines 3 jours. Habituellement, la laie aura une seule portée par an, exceptionnellement deux. La première mise-bas, normale et naturelle, a lieu fin février, mars ou encore avril. La seconde, plus qu’anormale, en août et septembre, est le fait soit que de trop jeunes laies doivent se reproduire à cause de  l’absence de laies adultes, soit que des laies adultes ont perdu leur progéniture de printemps pour des raisons diverses ou bien, ont une deuxième portée liée aux conditions optimales de cette année-là.  

La Ligue craint que cette battue intempestive tue des laies bientôt mamans ou suitées. On entend souvent dire, au retour d'une battue lorsqu'un chasseur a abattu une laie suitée, pour ce justifier : « la compagnie ou une autre laie prendra en charge les petits ou les orphelins » (sic). La survie des marcassins sans leurs mères dans les premiers jours suivant la naissance, nous paraît vraiment compromise. Pour que les autres les prennent en charge, il faut plusieurs laies dans la même compagnie qui ont eu des naissances à peu près au même moment, et qu’elles ont des allaites disponibles. En  principe le nombre d'allaites qui ont du lait est en rapport avec le nombre de naissances que la laie a porté.

 

On ne Tue pas une maman !

 

C’est pour ces raisons que La Ligue Royale Belge Pour la Protection des Oiseaux demande l’arrêt immédiat de la battue du 12 Mars à Hautrage.

 

 

La Ligue Royale Belge Pour la Protection des Oiseaux

 

 

 

Fermer Fermer

Publié le 09/03/2011 @ 15:18   | Tous les billets | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut