En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » France Nature Environnement
 
 

Blog - France Nature Environnement


Nombre de membres 102 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
   

Autorisation du Cruiser : pas de répit pour les abeilles !  -  par Staff
 

communiqué de presse

vendredi 10 décembre 2010

Autorisation du Cruiser: pas de répit pour les abeilles !

Le Ministre de l’agriculture vient de renouveler l’autorisation du Cruiser pour l’année 2011. Malgré ses demandes, FNE n’a obtenu à ce jour aucune information rassurante concernant l’impact, sur le terrain, de cet insecticide reconnu dangereux pour les abeilles.

Absence de transparence

Autorisé depuis 2008 en enrobage des semences du maïs, l’insecticide Cruiser est officiellement reconnu «dangereux pour les abeilles, les oiseaux et les mammifères sauvages». En 2009, des cas de mortalités aiguës de butineuses avaient été observés en Charente-Maritime et Vendée: le lien avec le Cruiser avait été confirmé par l’AFSSA.

Claudine Joly, chargée du dossier à FNE, s’inquiète: «Un protocole de suivi a été mis en place en 2010 mais nous n’avons obtenu à ce jour aucune information sur ses résultats. Quant au dernier avis de l’ANSES, sur lequel s’appuie la décision du Ministre, il n’apporte pas non plus d’information rassurante sur le sujet.»

Stopper par tous les moyens le déclin des abeilles

Intensification de l’agriculture, dégradation de la biodiversité, maladies, on ne compte plus les causes du déclin des abeilles. Leur taux de mortalité, en France et dans le monde, est estimé à 30% par an par le Centre National de Développement Apicole.

Pour Jean-Claude Bévillard, responsable « agriculture » de FNE: «La situation des pollinisateurs est dramatique, et nous devons mettre toutes les chances de notre côté pour stopper leur déclin, à commencer par l’interdiction des pesticides reconnus comme dangereux pour les abeilles. Aucun argument économique de très court terme ne peut prendre le pas sur les conséquences agricoles, alimentaires, sanitaires et environnementales qu’aurait la disparition des abeilles.»

FNE relance sa pétition contre le Cruiser et pour l’application du plan Ecophyto, qui vise la réduction de 50% de l’usage des pesticides d’ici 2018.

petition-1.gif

 

Source: France Nature Environnement.
 

communiqué de presse

vendredi 10 décembre 2010

Autorisation du Cruiser: pas de répit pour les abeilles !

Le Ministre de l’agriculture vient de renouveler l’autorisation du Cruiser pour l’année 2011. Malgré ses demandes, FNE n’a obtenu à ce jour aucune information rassurante concernant l’impact, sur le terrain, de cet insecticide reconnu dangereux pour les abeilles.

Absence de transparence

Autorisé depuis 2008 en enrobage des semences du maïs, l’insecticide Cruiser est officiellement reconnu «dangereux pour les abeilles, les oiseaux et les mammifères sauvages». En 2009, des cas de mortalités aiguës de butineuses avaient été observés en Charente-Maritime et Vendée: le lien avec le Cruiser avait été confirmé par l’AFSSA.

Claudine Joly, chargée du dossier à FNE, s’inquiète: «Un protocole de suivi a été mis en place en 2010 mais nous n’avons obtenu à ce jour aucune information sur ses résultats. Quant au dernier avis de l’ANSES, sur lequel s’appuie la décision du Ministre, il n’apporte pas non plus d’information rassurante sur le sujet.»

Stopper par tous les moyens le déclin des abeilles

Intensification de l’agriculture, dégradation de la biodiversité, maladies, on ne compte plus les causes du déclin des abeilles. Leur taux de mortalité, en France et dans le monde, est estimé à 30% par an par le Centre National de Développement Apicole.

Pour Jean-Claude Bévillard, responsable « agriculture » de FNE: «La situation des pollinisateurs est dramatique, et nous devons mettre toutes les chances de notre côté pour stopper leur déclin, à commencer par l’interdiction des pesticides reconnus comme dangereux pour les abeilles. Aucun argument économique de très court terme ne peut prendre le pas sur les conséquences agricoles, alimentaires, sanitaires et environnementales qu’aurait la disparition des abeilles.»

FNE relance sa pétition contre le Cruiser et pour l’application du plan Ecophyto, qui vise la réduction de 50% de l’usage des pesticides d’ici 2018.

petition-1.gif

 

Source: France Nature Environnement.

Fermer Fermer

Publié le 10/12/2010 @ 10:40   | Tous les billets | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut