En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » France Nature Environnement
 
 

Blog - France Nature Environnement


Nombre de membres 101 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
   


France Nature Environnement

A56 FOS-MIRAMAS-SALON, UNE AUTOROUTE A CONTRESENS !  -  par Staff

        

 

COMMUNIQUE DE PRESSE-MERCREDI 13 OCTOBRE 2010

A56 FOS-MIRAMAS-SALON, UNE AUTOROUTE A CONTRESENS !

Dans le cadre du Schéma National des Infrastructures de Transport (SNIT), plusieurs nouveaux projets d’infrastructures sont prévus dans la région Provence Alpes Côtes d’Azur (PACA), notamment la création d’une autoroute A56 reliant Fos-sur-Mer et le Grand Port Maritime de Marseille (GPMM) à Salon de Provence. France Nature Environnement, l’URVN, sa fédération régionale, l’UDVN 13 et la CFDT PACA s’opposent à ce projet qui empêche le développement des alternatives à la route.

FNE, l’URVN, l’UDVN 13 et la CFDT PACA déplorent qu’aucune alternative à la route ne soit proposée alors que la forte pollution atmosphérique engendrée par le trafic routier dans cette zone ainsi que la congestion de l’ensemble des axes nécessitent d’urgence de trouver d’autres solutions ! Ce projet ne favorise pas le report modal (changement d’un mode de déplacement vers un autre), ne rompt pas avec la logique du « tout routier » développée jusqu’alors et éloigne de l’objectif vital de désenclaver la région sans subir de nouvelles nuisances.

Le tracé de cette autoroute impacterait la réserve naturelle du Coussoul de la Crau, classée zone Natura 2000 « écosystème totalement unique qui a mis des milliers d'années à se constituer » selon Mme Jouanno, la secrétaire d’Etat à l’Ecologie*, évènement qualifié de « vrai désastre écologique sur un site qui abrite des espèces rares » par cette dernière. Cet évènement n’aurait-il donc pas servi de leçon ? Aurait-on déjà oublié ?

Ce projet n’est pas cohérent avec le développement du trafic de conteneurs du GPMM qui vise une massification des flux de marchandises. Le routier ne pourra pas absorber un tel trafic et les débouchés doivent prioritairement être ferroviaires et fluviales !

Par le Grenelle de l’environnement, l’Etat s’est engagé à «accompagner le développement des capacités portuaires et créera les conditions d'une desserte terrestre efficace des grands ports maritimes français par les modes de transport massifiés, ferroviaire et fluvial». Le GPMM s’est également engagé, dans son projet stratégique, à diminuer la part de la route dans le transport des marchandises (60% en 2013 contre 81.6% en 2007) et d’augmenter la part du ferroviaire (30% en 2013 contre 13.70% en 2007). Il est maintenant temps d’agir et d’être cohérent avec les engagements pris !

FNE, l’URVN, l’UDVN 13 et la CFDT PACA demandent avec insistance :

- l’abandon de ce projet d’autoroute à la fois contraire aux engagements du Grenelle et inacceptable du point de vue environnemental ;

- une amélioration des raccordements ferroviaires de la zone portuaire de FOS au réseau national ;

- le maintien de l’activité ferroviaire de la plateforme de Miramas et son développement avec de nouveaux services comme l’autoroute ferroviaire et des liaisons de trafic combinés interrégionales et européennes.

*discours prononcé lors de son déplacement sur le site après la rupture d’un pipeline qui avait souillé la zone de pétrole en août 2009

Télécharger ce communiqué en format PDF.

 

Source: France Nature Environnement .
        

 

COMMUNIQUE DE PRESSE-MERCREDI 13 OCTOBRE 2010

A56 FOS-MIRAMAS-SALON, UNE AUTOROUTE A CONTRESENS !

Dans le cadre du Schéma National des Infrastructures de Transport (SNIT), plusieurs nouveaux projets d’infrastructures sont prévus dans la région Provence Alpes Côtes d’Azur (PACA), notamment la création d’une autoroute A56 reliant Fos-sur-Mer et le Grand Port Maritime de Marseille (GPMM) à Salon de Provence. France Nature Environnement, l’URVN, sa fédération régionale, l’UDVN 13 et la CFDT PACA s’opposent à ce projet qui empêche le développement des alternatives à la route.

FNE, l’URVN, l’UDVN 13 et la CFDT PACA déplorent qu’aucune alternative à la route ne soit proposée alors que la forte pollution atmosphérique engendrée par le trafic routier dans cette zone ainsi que la congestion de l’ensemble des axes nécessitent d’urgence de trouver d’autres solutions ! Ce projet ne favorise pas le report modal (changement d’un mode de déplacement vers un autre), ne rompt pas avec la logique du « tout routier » développée jusqu’alors et éloigne de l’objectif vital de désenclaver la région sans subir de nouvelles nuisances.

Le tracé de cette autoroute impacterait la réserve naturelle du Coussoul de la Crau, classée zone Natura 2000 « écosystème totalement unique qui a mis des milliers d'années à se constituer » selon Mme Jouanno, la secrétaire d’Etat à l’Ecologie*, évènement qualifié de « vrai désastre écologique sur un site qui abrite des espèces rares » par cette dernière. Cet évènement n’aurait-il donc pas servi de leçon ? Aurait-on déjà oublié ?

Ce projet n’est pas cohérent avec le développement du trafic de conteneurs du GPMM qui vise une massification des flux de marchandises. Le routier ne pourra pas absorber un tel trafic et les débouchés doivent prioritairement être ferroviaires et fluviales !

Par le Grenelle de l’environnement, l’Etat s’est engagé à «accompagner le développement des capacités portuaires et créera les conditions d'une desserte terrestre efficace des grands ports maritimes français par les modes de transport massifiés, ferroviaire et fluvial». Le GPMM s’est également engagé, dans son projet stratégique, à diminuer la part de la route dans le transport des marchandises (60% en 2013 contre 81.6% en 2007) et d’augmenter la part du ferroviaire (30% en 2013 contre 13.70% en 2007). Il est maintenant temps d’agir et d’être cohérent avec les engagements pris !

FNE, l’URVN, l’UDVN 13 et la CFDT PACA demandent avec insistance :

- l’abandon de ce projet d’autoroute à la fois contraire aux engagements du Grenelle et inacceptable du point de vue environnemental ;

- une amélioration des raccordements ferroviaires de la zone portuaire de FOS au réseau national ;

- le maintien de l’activité ferroviaire de la plateforme de Miramas et son développement avec de nouveaux services comme l’autoroute ferroviaire et des liaisons de trafic combinés interrégionales et européennes.

*discours prononcé lors de son déplacement sur le site après la rupture d’un pipeline qui avait souillé la zone de pétrole en août 2009

Télécharger ce communiqué en format PDF.

 

Source: France Nature Environnement .

Fermer Fermer

Publié le 13/10/2010 @ 16:58   | Tous les billets | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut