En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » SPENDEUR SAUVAGE
 
 

Blog - SPENDEUR SAUVAGE


Nombre de membres 101 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
   


SPENDEUR SAUVAGE

Lâcher de gypaètes dans le Mercantour - France.  -  par staff

 Lundi 8 juin 2009


 

 


LIRE PRECEDENT ARTICLE

 

Le prince Albert de Monaco, accompagné de la secrétaire d'Etat chargée
de l'Ecologie Chantal Jouanno, a procédé vendredi au lâcher de deux
gypaètes barbus dans le Mercantour, à l'occasion de la journée mondiale
de l'environnement.


Les deux oiseaux femelles, baptisés Condamine et Volabelle,
ont été lâchés dans une grotte naturelle, à proximité du hameau de Vignols,
(Alpes-Maritimes), à environ 1.700 mètres d'altitude. Agés de trois mois,
ils seront alimentés pendant quelque temps par des gardiens du parc
avant de pouvoir être définitivement lâchés dans la nature.


Le prince Albert s'est félicité à cette occasion que "la biodiversité s'applique
à des espèces rares" et menacées comme le gypaète barbu et pas
seulement à des espèces plus ordinaires.

Le gypaète barbu, un rapace nécrophage dont l'envergure peut atteindre
3 mètres, fait l'objet depuis 1993 d'un programme de réintroduction dans
le parc naturel du Mercantour.


Le prince Albert, qui a fait de la défense de l'environnement l'un des axes
de sa politique, avait déjà lâché deux gypaètes barbus dans le parc du
Mercantour en mai 2007.

source:  Spendeur Sauvage.

 Lundi 8 juin 2009


 

 


LIRE PRECEDENT ARTICLE

 

Le prince Albert de Monaco, accompagné de la secrétaire d'Etat chargée
de l'Ecologie Chantal Jouanno, a procédé vendredi au lâcher de deux
gypaètes barbus dans le Mercantour, à l'occasion de la journée mondiale
de l'environnement.


Les deux oiseaux femelles, baptisés Condamine et Volabelle,
ont été lâchés dans une grotte naturelle, à proximité du hameau de Vignols,
(Alpes-Maritimes), à environ 1.700 mètres d'altitude. Agés de trois mois,
ils seront alimentés pendant quelque temps par des gardiens du parc
avant de pouvoir être définitivement lâchés dans la nature.


Le prince Albert s'est félicité à cette occasion que "la biodiversité s'applique
à des espèces rares" et menacées comme le gypaète barbu et pas
seulement à des espèces plus ordinaires.

Le gypaète barbu, un rapace nécrophage dont l'envergure peut atteindre
3 mètres, fait l'objet depuis 1993 d'un programme de réintroduction dans
le parc naturel du Mercantour.


Le prince Albert, qui a fait de la défense de l'environnement l'un des axes
de sa politique, avait déjà lâché deux gypaètes barbus dans le parc du
Mercantour en mai 2007.

source:  Spendeur Sauvage.

Fermer Fermer

Publié le 08/06/2009 @ 10:00   | Tous les billets | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut