En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » France Nature Environnement
 
 

Blog - France Nature Environnement

Année de la Biodiversité dans l’Yonne: Destruction de 49 tilleuls abritant le pique-prune à Tanlay  -  par Staff




 Communiqué de presse

vendredi 14 mai 2010

Année de la Biodiversité dans l’Yonne: Destruction de 49 tilleuls abritant
le pique-prune à Tanlay !

Le département de l’Yonne n’abrite plus que deux populations d’un scarabée sensible à la destruction des vieux arbres : le Pique-prune. La fédération France Nature Environnement, l’OPIE et Yonne Nature Environnement viennent de découvrir que des destructions des habitats de cette espèce protégée ont été commises dans le parc du Château de Tanlay.

Dans un contexte tendu, où le Conseil Général de l’Yonne a dû mettre en suspens ses projets d’abattage de l’alignement principal sur intervention ministérielle, et où devant l’Assemblée Nationale, il s’est vu rappeler par le Ministère qu’il avait obligation d’obtenir une autorisation pour procéder aux travaux de sécurisation du site, France Nature Environnement, l’OPIE et Yonne Nature Environnement ont constaté que la propriétaire du Château, au mépris des informations données par la DREAL lors d’une réunion avec le Conseil Général et en présence du Maire, a fait abattre, cet hiver 4 puis 45 tilleuls.

Ces arbres avaient fait l’objet d’une expertise et présentaient pour plusieurs d’entre eux les traces récentes, perceptibles depuis le sol, d’une occupation par le pique-prune et de nombreuses cavités hautes propices à l'espèce, non explorées.

Une réglementation existe : qu’elle soit appliquée !

France Nature Environnement, l’OPIE et Yonne Nature Environnement ne contestent pas la nécessité d’assurer la sécurité des visiteurs de Tanlay et des golfeurs. Néanmoins, comme l’exige la réglementation en matière de protection des habitats et des espèces, ces travaux doivent faire l’objet d’une demande de dérogation à la protection des espèces et de leurs habitats.

«Aujourd’hui, tous les acteurs concernés par la question des vieux arbres à Tanlay connaissent la présence du Pique-prune» explique Catherine Schmitt, présidente de Yonne Nature Environnement, «l’abattage de ces arbres a été conduit en toute connaissance de cause.Il constitue, en absence d’autorisation, un délit selon le Code de l’environnement !».

Theo Dirksen du Comité de Sauvegarde des Allées de Tanlay déplore « l’absence de réaction de la DREAL que j’avais pourtant informée dès l’abattage des 4 premiers arbres et je regrette que cet immobilisme ait conduit à l’abattage de 45 autres tilleuls qui sont maintenant réduits en copeaux ! »

France Nature Environnement, l’OPIE et Yonne Nature Environnement étudient à présent les suites à donner à ces destructions illégales.


Source: France Nature Environnement.




 Communiqué de presse

vendredi 14 mai 2010

Année de la Biodiversité dans l’Yonne: Destruction de 49 tilleuls abritant
le pique-prune à Tanlay !

Le département de l’Yonne n’abrite plus que deux populations d’un scarabée sensible à la destruction des vieux arbres : le Pique-prune. La fédération France Nature Environnement, l’OPIE et Yonne Nature Environnement viennent de découvrir que des destructions des habitats de cette espèce protégée ont été commises dans le parc du Château de Tanlay.

Dans un contexte tendu, où le Conseil Général de l’Yonne a dû mettre en suspens ses projets d’abattage de l’alignement principal sur intervention ministérielle, et où devant l’Assemblée Nationale, il s’est vu rappeler par le Ministère qu’il avait obligation d’obtenir une autorisation pour procéder aux travaux de sécurisation du site, France Nature Environnement, l’OPIE et Yonne Nature Environnement ont constaté que la propriétaire du Château, au mépris des informations données par la DREAL lors d’une réunion avec le Conseil Général et en présence du Maire, a fait abattre, cet hiver 4 puis 45 tilleuls.

Ces arbres avaient fait l’objet d’une expertise et présentaient pour plusieurs d’entre eux les traces récentes, perceptibles depuis le sol, d’une occupation par le pique-prune et de nombreuses cavités hautes propices à l'espèce, non explorées.

Une réglementation existe : qu’elle soit appliquée !

France Nature Environnement, l’OPIE et Yonne Nature Environnement ne contestent pas la nécessité d’assurer la sécurité des visiteurs de Tanlay et des golfeurs. Néanmoins, comme l’exige la réglementation en matière de protection des habitats et des espèces, ces travaux doivent faire l’objet d’une demande de dérogation à la protection des espèces et de leurs habitats.

«Aujourd’hui, tous les acteurs concernés par la question des vieux arbres à Tanlay connaissent la présence du Pique-prune» explique Catherine Schmitt, présidente de Yonne Nature Environnement, «l’abattage de ces arbres a été conduit en toute connaissance de cause.Il constitue, en absence d’autorisation, un délit selon le Code de l’environnement !».

Theo Dirksen du Comité de Sauvegarde des Allées de Tanlay déplore « l’absence de réaction de la DREAL que j’avais pourtant informée dès l’abattage des 4 premiers arbres et je regrette que cet immobilisme ait conduit à l’abattage de 45 autres tilleuls qui sont maintenant réduits en copeaux ! »

France Nature Environnement, l’OPIE et Yonne Nature Environnement étudient à présent les suites à donner à ces destructions illégales.


Source: France Nature Environnement.

Fermer Fermer

Publié le 14/05/2010 @ 11:03   | Tous les billets